Hey hey les geekos, on se retrouve avec un thriller fantastique et il s’agit du tome 1 des Dossiers Blackwood de Guillermo Del Toro et de Chuck Hogan, chez Pygmalion.

Après une enquête qui a mal tourné, Odessa Hardwicke est mise à pied. Dévastée, la jeune agent du FBI n’est pourtant pas en cause. Sur la piste d’un meurtrier avec son collègue, elle se voit obligée de commettre l’irréparable. Mais ce qui la choque le plus n’est pas d’avoir fait usage de son arme, c’est la présence ténébreuse qu’elle pense avoir vu quitter le corps de sa victime. En attendant des jours meilleurs, Odessa accepte une mission à New York. Cette affectation a priori sans intérêt la met sur la piste d’un personnage mystérieux, Hugo Blackwood. Qui est cet homme ? Un simple fou ou le meilleur espoir de l’humanité face à un mal indicible ?

couv52319119

Ça faisait un moment que je voulais découvrir Guillermo Del Toro, voilà qui est fait avec ce premier tome des Dossiers Blackwood. Et en bonus, il y a la découverte de Chuck Hogan et, du coup, on se retrouve avec un roman à 4 mains. Si j’ai bien compris, nos deux auteurs aiment écrire ensemble et c’est tant mieux parce que les écrits à 2 cerveaux, c’est sympa aussi. Je partais plutôt curieuse vers ce roman et la curiosité, ça a du bon, car j’ai passé un chouette moment de lecture.

On commence par un prélude appelé La boîte (tiens ça me rappelle des souvenirs, une boite, mais non rien à voir). Je dois bien avouer que j’ai été complètement perdue dans ce prélude, j’ai eu très peur, je me demandais où j’allais et si tout le roman était écrit de la même manière. Il m’a vraiment fallu un petit temps d’adaptation pour entrer dans ce roman. Oui, je dis bien petit, car, ça a été très vite.

On commence en 2019 à Newark dans le New Jersey et là, on a l’impression d’avoir beaucoup de descriptions et on ne comprend pas pourquoi elles sont si nombreuses juste pour une pause déjeuner. Heureusement, très vite, l’action arrive avec un crash d’avion et, à partir de ce moment, je ne me suis plus ennuyée une seule seconde.

Il faut comprendre une chose, c’est qu’à certains moments, l’auteur ou les auteurs, je ne sais pas trop, aime(nt) entrer dans les descriptions, mais une fois qu’on s’est fait au style d’écriture, on ne sait plus lâcher ce roman tant on se pose des questions. Et puis, il ne faut pas oublier que nous sommes dans un premier tome qui met l’histoire en place. Je lis tellement plus de one-shot que j’ai tendance à oublier ce détail.

Au début, on pense vraiment se trouver dans un thriller classique, surtout qu’on est en 2019 dans le New Jersey, mais il se passe des choses qu’on n’arrive pas à comprendre, qui ne nous semblent vraiment pas logique. Les auteurs jouent avec les lecteurs et ce n’est que du bonheur ! Odessa accompagne son collègue pour arrêter un coupable qui s’est enfermé chez lui. Il est bizarre, il y a quelque chose qui ne va pas. Pourquoi s’est-il rendu au domicile de son ex-femme et de ses enfants pour se réfugier ? Pourquoi va-t-il s’attaquer à eux ? Nous cherchons à comprendre, mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Nous n’avons encore rien vu et je vous laisse découvrir ce qu’il en est.

L’auteur va alterner les chapitres entre les années 2019 dans le New Jersey, 1962 dans le Mississippi, 1582 à Londres et ces retours dans le passé sont super agréables. Très vite, on va se rendre compte que nous ne sommes pas dans un thriller ordinaire, mais plutôt dans un thriller fantastique. C’est un genre que j’aime beaucoup quand il est bien amené et là, ce fut le cas, entre autres avec ce halo au-dessus de la tête des personnes et cette odeur de soudure dont je vous laisse découvrir l’explication.

On va faire la connaissance d’Hugo Blackwood, enfin c’est plutôt Odessa qui va apprendre à le découvrir. Nous allons nous poser plein de questions sur ce mystérieux personnage. Qui est-il ? D’où vient-il ? Que peut-il apporter à Odessa ? Tant d’interrogations qui nous feront tourner les pages encore et encore. Earl Salomon ne sera pas non plus en reste niveau mystère surtout dans les flashbacks entre les chapitres.

Une fois plongés dans l’histoire, on arrive très vite à la fin, car ce roman ne manque pas d’action, mais aussi de révélations et de mystères. On n’a qu’une envie, c’est de lire la suite et de retrouver Blackwood ainsi que la plume des auteurs. Si vous aimez les thrillers fantastiques et les mystères, foncez en librairie, vous ne serez pas déçus.

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s