Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui pour parler thriller avec « Les filles qui mentent » de Eva Björg Ægisdóttir aux Éditions de la Martinière.

Une jeune mère désespérée se tient immobile dans une maternité, incapable de regarder son propre enfant qui vient de naître. C’est le début d’une relation étrange et brisée entre la mère et l’enfant, qui mènera à une tragédie redoutable.

Quinze ans plus tard, en effet, le corps d’une femme est retrouvé gisant dans un champ de lave… Cela fait sept mois que cette mère célibataire avait disparu, ne laissant qu’un simple mot d’excuses sur la table de la cuisine. Que s’est-il passé durant tout ce temps ? Le nouveau quotidien de sa fille Hekla, désormais choyée par sa famille d’accueil, ne cache-t-il pas une réalité plus sombre ? Au fur et à mesure que la liste des suspects s’allonge pour le meurtre, de nouvelles lumières sont jetées sur le passé de la mère,­ et sur l’enfance d’une fille qui n’a jamais été comme les autres… Elma, inspectrice de police dans la petite ville d’Akranes, est chargée d’enquêter.

Cruauté adolescente, préjugés de petite ville, mensonges d’enfants qui souffrent pour les pêchés de leurs parents. Les filles qui mentent est un thriller psychologique saisissant à l’enquête policière sophistiquée, qui porte Eva Björg Ægisdottir au rang des nouveaux grands noms du roman policier contemporain.

les filles qui mentent#LesFillesquimentent #NetGalleyFrance

Il faut bien avouer que le résumé de ce roman est plus que tentant et, comme vous pouvez le voir, je n’ai pas pu y résister. Autant vous dire que j’ai bien fait, car j’ai passé un bon moment de lecture.

Ce roman fait donc partie de la saga Elma et on est sur le deuxième tome de cette série. Je vous avoue que j’aurais préféré lire Elma avant pour mon côté psychorigide avec les sagas. A part ça, commencer par ce tome n’a en rien entaché ma lecture, j’ai pu m’y plonger sans manquements. Je reste juste persuadée que si j’avais lu le premier tome avant, j’aurais eu plus d’éléments en ma possession, mais ça ne reste qu’une hypothèse que je ne peux pas vérifier.

Ce bouquin m’a sortie de ma zone de confort car, finalement, je lis beaucoup de thrillers français. Ici, on en est bien loin car on se retrouve en Islande et c’est le genre de roman idéal pour se rafraichir par cette canicule.

On commence par un chapitre qui s’appelle Naissance et qui nous emmène dans les pensées d’une jeune mère qui vient d’accoucher et qui se sent plutôt perdue et pas à sa place. A travers cette femme, la maternité va être abordée et j’ai aimé la façon dont l’autrice aborde le thème.

Ensuite, on fait la connaissance d’Elma, une inspectrice de police qui va nous emmener sur une enquête suite à la découverte du corps d’une jeune femme. L’autopsie va très vite nous révéler l’identité de la personne en question, mais concernant l’enquête, c’est autre chose, on va émettre des hypothèses avec nos enquêteurs et on va se faire mener par le bout du nez tout au long de l’histoire.

L’alternance entre cette jeune mère qu’on découvre au début du roman et l’enquête va donner un certain rythme à ce roman et on va tourner les pages pour pouvoir faire le lien entre ces deux histoires tout à fait différentes. L’alternance se fera également entre le passé et le présent et, comme souvent, ça a bien matché chez moi.

A travers ce thriller, nous allons faire la connaissance de plusieurs femmes d’où le titre « Les filles qui mentent ». Nous allons être confrontés à des révélations, des histoires et des secrets de familles et nous allons nous réjouir de la façon dont l’autrice a distillé tous ces éléments.

Nous allons tourner les pages encore et encore pour découvrir le fin mot de cette histoire et, une fois arrivés au dénouement, nous allons nous rendre compte que nous avions émis énormément d’hypothèses sauf celle-là et c’est ce qui fait que j’ai été très agréablement surprise par la fin.

Bref, si vous aimez les thrillers nordiques sur fond de mensonges et de secrets de familles, ce roman est fait pour vous, n’hésitez pas. Cliquez ici.

Note : 4 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s