Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un roman jeunesse. Il s’agit de la saga « Les Tisseurs de rêves, tome 2 : Anouk et les liens invisibles » de Manon Fargetton aux Éditions Rageot.

Anouk a le pouvoir de créer des liens invisibles avec les gens qu’elle aime. Comme ces liens attachent les autres à elle, tout le monde aime Anouk dans sa famille et son école. Alors elle a peur qu’un jour quelqu’un découvre son pouvoir, se détache d’elle et la rejette. Quand les cauchemars de Victor provoquent des catastrophes, elle doit pourtant agir au risque de se démasquer…

les tisseurs de reves

#LesTisseursderêves #NetGalleyFrance

Voilà un moment que j’entendais et lisais du bien de la plume de Manon Fargetton, mais je n’avais encore jamais eu l’occasion de la découvrir. J’en ai donc profité pour me laisser tenter par ce petit roman jeunesse et je suis ravie car j’ai passé un bon moment de lecture.

Je n’avais pas fait attention que ce roman était un tome 2, mais ça n’a en rien entaché ma lecture, car, comme j’ai pu le comprendre, chaque opus nous raconte l’histoire d’un protagoniste en particulier. Dans le précédent, nous étions avec Manel qui est assez effacé dans celui-ci et j’avoue que je suis curieuse d’en savoir plus.

Ici, nous sommes donc principalement avec Anouk et nous découvrons, comme le titre l’indique, les liens invisibles qu’elle doit gérer et nous allons nous amuser à la suivre. Surtout que le roman est écrit de son point de vue, ce qui va nous rapprocher d’elle.

Anouk commence donc par nous expliquer un peu qui ils sont et je trouve ça bien, ça nous permet de nous immerger dans l’histoire et de comprendre qui fait quoi. C’est d’autant plus agréable de savoir qu’ils sont quatre, car ce tome est dédié à Anouk, mais j’ai eu l’impression de pas mal découvrir Victor également. Peut-être parce que c’est lui le prochain qui nous fera vivre les nouvelles aventures des tisseurs de rêves ou tout simplement parce qu’il a son importance dans le groupe de potes, telle est la question.

Une chose est certaine, même si deux semblent plus présents que les autres dans cet opus, nos quatre protagonistes sont très intéressants à suivre et j’ai adoré l’amitié qui les lie. L’histoire des liens qu’Anouk peut tisser est vraiment super intéressante aussi et c’est un plaisir de les découvrir. 

On passe un moment tendre, mais aussi rempli de mystères et l’humour est également au rendez-vous, tout ce qu’il faut pour retomber en enfance le temps d’une lecture ou pour faire aimer la lecture aux plus jeunes.

Et, bien sur, il ne faut pas oublier les illustrations qui sont très importantes dans un roman jeunesse. Elles représentent à merveille les situations et les plus jeunes pourront s’y retrouver sans aucun soucis. J’aurais aimé vous mettre quelques images, mais comme je l’ai lu en numérique, ça va être compliqué.

Bref, si vous voulez retomber en enfance avec des personnages attachants ou faire découvrir ces protagonistes à vos jeunes, n’hésitez pas foncez en librairie ou cliquez ici.

Note : 4 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Un commentaire sur “Les Tisseurs de rêves, tome 2 : Anouk et les liens invisibles de Manon Fargetton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s