Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un roman policier assez atypique, il s’agit de « Vengeance sur Pellicule » de Michael Fenris aux Editions Eaux Troubles.

Simon Crane, le meilleur ami et collègue de Jeff Fergusson, est retrouvé mort, abattu dans une ruelle sordide. Alors que les soupçons se portent sur le détective, Susan, l’épouse de Simon avec qui il entretient une relation adultère, lui avoue qu’elle est coupable du meurtre. Incapable de la dénoncer, Jeff la laisse s’enfuir à Hollywood, où elle rêve de devenir une grande actrice sous la coupe d’un patron de la pègre. Quinze ans plus tard, Fergusson est appelé par le nouveau chef de la police, pour identifier un corps. Il s’agit de Susan, assassinée dans une chambre d’hôtel minable, avec pour tout indice sa carte de visite dans son manteau. Qu’est-ce qui a pu motiver son retour à Résilience, et pourquoi après tant d’années de silence ? Tous les éléments semblent se liguer contre Fergusson. Une seule chose est certaine, elle cherchait à le contacter. Le détective n’a guère le choix : il va falloir qu’il replonge dans son passé pour trouver le coupable du présent Une deuxième enquête de notre privé atypique Jeff Fergusson qui va encore ravir les fans de polar noir, avec toujours un parfum de poudre !

vengeance sur pellicule

#Vengeancesurpellicule #NetGalleyFrance

Eh oui, après avoir passé un bon moment avec notre Jeff Fergusson et ses Diamants sur macchabées, mais aussi la plume de Michael Fenris, je n’ai pu que me laisser tenter par un peu de Vengeance sur Pellicule. Autant vous le dire, je n’ai aucun regret, car j’ai trouvé ce roman encore meilleur que son prédécesseur et j’en ressors avec un coup de cœur.

Vengeance sur Pellicule est le second opus des enquêtes de Jeff Fergusson. Même si Diamants sur macchabées est le premier opus, vous n’êtes pas obligé de l’avoir lu pour pouvoir découvrir la suite. Mais, malgré tout, j’ai trouvé ça plus plaisant de les avoir lus dans l’ordre, car l’auteur fait quelques références à Diamants sur macchabées dans cette suite. Du coup, on fait immédiatement le rapprochement et on revoit la scène où l’auteur nous emmène.

Même si j’ai beaucoup aimé la première enquête de Jeff Fergusson, j’ai trouvé cette suite encore plus dynamique et riche en action et en rebondissements et vraiment, il est impossible de trouver le temps de s’ennuyer à la lecture de ce roman. Je pense que ce qui fait le petit plus, c’est que notre détective est touché de très près par cette affaire, car il va s’agir de l’assassinat de Suzy, qui était mariée avec son meilleur ami et collègue, Simon, qui lui-même a été retrouvé mort dans des circonstances un peu bizarre il y a 15 ans.

C’est un coup de nostalgie pour notre Jeff et bien plus qu’on peut le croire parce qu’il ne s’attendait pas à voir revenir Suzy au bout de 15 ans et il va se demander pourquoi elle voulait le voir. J’ai vraiment été touchée par notre détective privé, car on est vraiment proche de lui, à chaque piste, tout l’incrimine et on se met à enquêter pour essayer de savoir qui est derrière tout ça. Qui lui en veut au point d’essayer de le faire passer pour le coupable ?

J’ai été vraiment prise dans l’enquête et j’ai ressenti le côté atypique et polar à l’ancienne des années 50, mais pour l’époque, j’ai trouvé qu’il y avait moins de détails que dans le précédent roman de l’auteur. Soit c’est le cas, soit c’est moi qui ai été beaucoup trop emportée par l’enquête concernant Jeff et, du coup, j’ai moins vu certains détails. Enfin, personnellement, tant qu’on ressent l’époque, c’est le principal, ça ne m’a pas vraiment gênée. Mon plus grand plaisir était d’essayer de deviner qui faisait porter le chapeau à notre détective.

Au cours de l’enquête, on se pose énormément de questions et on se surprend à tourner les pages à un rythme effréné pour avoir des réponses. On ne voit plus les heures défiler, tout ce qu’on veut, c’est connaître le dénouement final et quand on y arrive enfin, on en reste bouche bée tant on a rien vu venir. J’aurais suspecté beaucoup de personnages, tous sauf le vrai coupable. L’auteur a vraiment joué avec son lecteur et on a vraiment été mené en bateau jusqu’à la fin. Je suis bluffée.

Note : 5 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s