Aujourd’hui, on se retrouve avec de l’horreur et de l’auto-édition avec « Le carnaval de Sang-Rire » de Anthony Lamacchia.

Sandy et plusieurs de ses amies sont invitées à la première d’un nouveau cirque : le cirque de Sang-Rire, le clown .Mais à peine fermée la toile du chapiteau, ils découvrent que leur hôte est un être malfaisant, violent et assoiffé de sang qui les entraîne dans un carnaval des plus lugubres. Commence alors pour Sandy, Judith, Flora, Ted, Léon et tous les autres, une nuit de terreur où chaque attraction est un piège mortel, chaque personnage un monstre capable d’arracher pour s’amuser les doigts d’une jeune fille ou de la dévorer en une bouchée. Qui parviendra à s’échapper du Carnaval de Sang-Rire vivant ? Déconseillé aux âmes sensibles.

51bINrekiAL._SX350_BO1,204,203,200_ (1)

Ha la plume de Anthony Lamacchia ! Je ne sais pas pourquoi mais à peine j’en ai entendu parler, qu’il m’a fallu directement la découvrir. C’est comme si je savais que j’allais aimer et qu’il fallait que je fonce. Et je suis ravie de l’avoir fait, car ça a été un coup de cœur. Je voulais me faire peur et l’auteur a très bien réussi.

Attention, il est noté dans la quatrième de couverture que ce roman est déconseillé aux âmes sensibles et ce n’est pas une recommandation à prendre à la légère. Sang-Rire, notre clown, est juste excellent, je l’ai vraiment adoré. Oui je sais, je me dis que je dois avoir une grosse part de sadisme pour admettre ça, tant il est complètement barré, loufoque et glauque. On pourrait lui en affubler des qualificatifs, à ce personnage qui rythme l’histoire.

J’ai vraiment adoré l’originalité de l’intrigue de ce roman. Notre Sang-Rire qui distribue des tickets gratuits pour le cirque, qui sera un cirque très spécial, qui va se transformer en parc d’attractions on ne peut plus glauque. La plume de l’auteur est très fluide et très entrainante, il nous est très difficile de nous sortir de ce carnaval, cirque, parc d’attraction (appelez-le comme vous voulez, vous comprendrez en lisant ce roman). D’ailleurs, je l’ai lu en une soirée, c’est vraiment bon signe. Bon, il n’est pas très long, c’est un fait, mais d’un point de vue émotionnel, on encaisse énormément malgré la taille du roman.

L’auteur nous décrit les lieux et les personnages avec beaucoup de justesse et on a l’impression d’être planté devant un bon film d’horreur, tant son écriture est visuelle. Ça rajoute d’ailleurs un côté bien glauque et sombre à l’histoire. Oui, pour être dans du glauque, on y est à fond, mais il faut se dire qu’on est pas dans un simple roman, on comprend dès le départ qu’on sera dans l’horreur pure et dure et que si on embarque avec Sang-Rire, ce n’est pas pour s’amuser, mais bien pour sombrer dans l’angoisse et dans le gore. D’ailleurs, si vous avez la phobie des clowns, vraiment méfiez-vous. Ce n’est pas mon cas, au contraire, je kiffe les clowns bien psychopathes donc tout va bien.

On va donc embarquer avec plusieurs personnages, qui ne se connaissent pas, à bord de ce carnaval. A chaque chapitre, on découvre nos protagonistes les uns après les autres et, différents thèmes sont abordés par rapport à chaque histoire. On va se retrouver face aux thématiques les plus atroces que l’on puisse imaginer et personnellement j’ai adoré. Plus d’une fois, il m’est vraiment arrivé de me demander si je n’avais pas un problème psychologique à me laisser entrainer dans cet univers complètement tordu et a aimer ça à ce point. On comprend très vite qu’à chaque fois, notre clown va entrer en scène à un moment ou à un autre, mais on ne sait jamais quand et on se demande ce qu’il va faire vivre aux différents protagonistes, on tremble pour eux, on s’inquiète et puis, en même temps, on est impatients de voir débarquer Sang-Rire pour savoir le sort qu’il réserve à ses victimes.

J’avais bien compris qu’il y avait un clown, un carnaval et des victimes avant de commencer ce roman, mais vraiment je ne m’attendais pas à ça ! Je suis devenue accro à la plume de l’auteur et je continuerai à découvrir ses autres romans. D’ailleurs, il va m’être difficile de choisir par lequel continuer, même si je pense que j’irai faire un tour du côté des zombies. Si vous aussi, vous voulez vous faire peur et entrer dans un monde complètement dérangé, complètement glauque, ce carnaval est fait pour vous ! Vraiment, je vous le recommande et je vous renvoie vers la page Amazon de l’auteur et vers son site. Ce roman est, encore une fois, la preuve qu’il y a des pépites dans l’auto-édition et je ne demande qu’à les découvrir.

Note : 5 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s