Hey hey les geekos, oui, on ne m’arrête plus dans les thrillers en ce moment. Je suis repartie à fond, c’est ma came, mon trip. On se retrouve avec Dans l’ombre du loup de Olivier Merle qui sort aujourd’hui chez XO Editions.

Un flic pas comme les autres qui avance, pas à pas, dans l’ombre du loup…
A Rennes, l’officier de police Hubert Grimm affronte une
affaire obsédante : un notable, M. Kerdegat, personnage désagréable et méprisant, reçoit coups de téléphone et lettres anonymes. Il y a aussi cet homme en scooter qui semble traquer les moindres faits et gestes du chef d’entreprise.
Jusqu’au jour où l’employée de maison des Kerdegat tombe, devant la demeure familiale, sur un corps découpé en
morceaux. La tête du cadavre est introuvable…Cette fois, l’enquête prend un tour terrifiant. Hubert Grimm découvre les ramifications de ce qui n’était, au départ, qu’une sale histoire de corbeau : un club sadomasochiste, des messages codés, des mises en scène morbides. Et une famille décimée.
Parfois, une seule affaire peut terrifier une ville entière
Un polar magistral. Une fois ouvert, vous ne le lâcherez plus…

dans l'ombre du loup

 #Danslombreduloup #NetGalleyFrance

Ce roman, je l’ai choisi un peu comme ça, surtout à cause de son résumé qui était plus qu’attrayant et puis le titre me tentait pas mal. Par contre, je fuyais le bandeau jaune sur la couverture. Il n’y a rien faire, ces bandeaux et moi, on n’est vraiment pas amis. Je ne connaissais pas l’auteur non plus, même si je peux voir qu’il a pourtant écrit d’autres romans. Jamais je n’avais entendu son nom, mais voilà qui est chose faite, je l’ai enfin découvert et je n’ai aucun regret car j’ai passé un bon moment de lecture.

Ce thriller commence en janvier-février et se termine en mai, on est donc plus au moins sur 5 mois, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il s’en passe sur ce laps de temps. Nous commençons avec des extraits du Figaro, de Libération et du Monde qui datent tous de janvier et j’avoue que du coup, dès le départ, nous nous posons des questions. Ensuite, nous voilà arrivés en février à Bialystok et on se demande vraiment où l’auteur veut nous emmener. Ce 23 février m’a un peu perdue, mais ensuite, on finit par comprendre.

C’est quand on arrive en mars que tout va débuter et qu’on va vraiment être pris dans l’histoire. Je vous rassure, on y arrive très vite. On fait la connaissance de notre inspecteur Grimm qui est muté à Rennes et qui découvre ses collègues Jarry, Blanchard et Ermelyne. Notre personnage principal et ses collègues sont vraiment très différents et c’est ça qui fait la force de leur équipe. Oui, j’ai aimé cette brigade et ses différents protagonistes, ils font tous partie du roman et plus on les découvre, plus on les apprécie.

Bon j’avoue que notre inspecteur Grimm, qui est le personnage principal, est celui qui va être plus intéressant parce qu’en plus de faire partie d’une équipe de police, on va lui découvrir un passé assez sombre et, au départ, on va se demander pourquoi il s’absente et où il va pendant ses moments d’absence. Par moment, on va le trouver inquiétant, puis petit à petit, on va comprendre ce qui se passe, mais je ne sais pas si c’est pour nous rassurer. En tout cas, le coup de l’inspecteur de police complètement torturé, ça met du piment dans l’histoire, j’aime vraiment ça.

J’ai aimé que l’enquête se passe en Bretagne et à Rennes, ça m’a rappelé des souvenirs de vacances chez des amis et ça, c’est toujours le genre de chose qui fait plaisir dans une lecture : pouvoir s’imaginer certains endroits et puis revoir des bons moments vécus. Oui, même dans un thriller, j’arrive à m’évader dans des endroits connus.

Quant à l’enquête, on est plus dans la tête de Grimm, qui a besoin de se changer les idées et de se retrouver plongé dans l’action et non de tourner en rond. Et, pourtant, au début, c’est ce qu’il se passe, mais tout va changer et là on va découvrir un Grimm en action, un Grimm totalement différent et ça fait vraiment plaisir.

En parlant de l’enquête, tout va commencer par des lettres et des coups de fil anonymes. Comme je vous le disais, rien de bien croustillant. On se pose des questions sur le pourquoi de ces lettres et de ces coups de fils, mais comme Grimm, on veut du plus passionnant. Ça va arriver, ne vous inquiétez pas. On va retrouver un corps chez les Kerdegat, ce même couple qui reçoit des lettres anonymes. Il y aura une carte dans un des sacs qui vont renfermer le corps et l’auteur va nous emmener sur une piste à laquelle on va finir par croire. Mais, en tournant les pages, on va faire tellement de découvertes macabres qu’on va comprendre que l’auteur nous mène en bateau et on va continuer à suivre l’enquête de notre cher Grimm, car on est assez pressés de savoir ce que l’auteur va nous faire découvrir.

La plume de l’auteur est vraiment entrainante et on ne voit pas les pages se tourner, l’intrigue est assez originale et avec l’action et les rebondissements, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Les révélations ne sont pas non plus en reste, il y a vraiment certaines choses qu’on ne pouvait pas voir venir. Quant à la fin, je trouve qu’elle est très bien amenée et je ne l’ai pas vue venir non plus !

Si j’ai réussi à vous tenter avec ce roman, n’hésitez pas, ça se passe par ici dès aujourd’hui.

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Un commentaire sur “Dans l’ombre du loup de Olivier Merle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s