Prenez part à l’aventure Bélézia avec Guillaume Bagnol

Hey hey les geekos, aujourd’hui, avec Aurelien, je vous retrouve pour parler livres et Dark Fantasy avec Bélézia, le roman de Guillaume Bagnol. Comme vous l’aurez compris, ce sera donc un petit avis à  4 mains.

Une vengeance venue d’un temps passé, mais devenue insensée dans le présent, enfonce le monde de Bélézia dans un terrible chaos où seule la misère survivra. Mais quelques-uns de ses habitants niant la fatalité, pour sauver leur monde, s’interposeront au péril de leur vie… C’est ici que les aventures de Baalest et ses compagnons commence.

Vivez le début du long et périlleux voyage, entre joies, amitiés, batailles, déceptions et terreur qui conduira peu à peu les héros sur les traces de Goldar, le vengeur à l’âme assombrie…

Belezia

Coucou Aurélien, ça y est, nous voilà réunis pour parler de Bélézia. Je sais que tu attendais ce moment avec impatience. J’ai mis plus de temps à le lire que toi, car il m’a fallu plus de temps pour entrer dans l’intrigue. Les deux premiers chapitres m’ont un peu embrouillée mais peut-être que c’était mon cerveau qui n’était pas assez réceptif. Car, il faut l’avouer, l’univers est assez dense même c’est l’un des gros points positifs du roman. J’ai vraiment été plongée dans le roman à partir du moment où on commence à suivre Baalest. Et pour toi, ça c’est passé comment ?

Moi, j’ai commencé à apprécier l’histoire lorsque ce personnage sombre, dégoulinant de haine, de vengeance et de peur mélangées est apparu. Ce personnage du nom de Goldar, qui va être sur nos talons tout au long de l’histoire, est un des personnages qui m’intriguent le plus et je peux avoir parfois une certaine compassion pour lui. Dans ce livre, il y a une bande d’amis bien différents les uns des autres. Personnellement, mon personnage préféré est le gai-luron, Adam. Et toi Isa ?

Ah ben c’est pas compliqué, moi ça a été directement Baalest. Je me suis vraiment attachée à lui et c’est dans sa peau que j’étais jusqu’à la fin. Mais il y a aussi eu Claire que j’ai beaucoup aimée, à peine l’avais-je rencontrée que j’ai réellement été intriguée. Il y a en effet beaucoup de personnages, mais ce sont ces deux-là qui sont passés au premier plan. Ils m’ont fait passé par toutes les émotions au cours de l’histoire. Guillaume offre à nos protagonistes des moments de pur bonheur et à d’autres moments, c’est de la vraie torture. Personnellement j’ai été complètement retournée par ces moments où l’auteur nous faisait craindre pour les personnages. Et toi, tu l’as vécu comment ?

J’ai eu le sentiment d’avoir aussi cette oppression, et c’est vrai que je suis passé par tous les stades, j’étais heureux pour nos compagnons, oui nos, car je me suis laissée imprégner par l’histoire et j’ai vécu cette aventure comme si j’y étais. Comme tu l’as si bien dit, Guillaume a réussi l’exploit de nous faire ressentir chaque passage, chaque moment, qu’ils soient bon ou mauvais. Je me rappelle d’un passage du livre où le personnage Baalest rencontre la mère d’Esther, c’était un moment très joyeux qui m’a énormément plu. Et toi Isa, quel est le moment qui t’a marquée ?

Ah oui, je me souviens aussi de ce moment. Personnellement,  c’est le contraire, le moment qui m’a marquée, je ne pourrais pas en dire trop sous risque de spoiler, mais c’est un moment où l’auteur m’a vraiment torturée avec Esther, et c’est la fin du roman. Esther était une protagoniste que j’aimais bien suivre, mais j’y étais moins attachée et puis là, paf ! La torture ! Et j’ai tremblé pour Esther. Je sais que tu vois de quoi je parle, ainsi que Guillaume et ceux qui l’ont lus, mais je ne veux pas en dire plus. Il faudra que nos lecteurs découvrent le roman s’ils veulent savoir pourquoi, d’un coup, je me suis sentie si mal pour Esther.  D’ailleurs, après une telle fin, j’attends le tome 2 avec impatience, car je me dis que ça ne peut pas se terminer comme ça. Et toi, qu’as-tu pensé de la fin ?

Personnellement, la fin m’a laissé bouche bée, même si on s’y attend. Mais oui, Guillaume va nous torturer dans cette histoire, mais aussi nous rendre heureux. Et Guillaume sait bien que son livre, Bélézia m’a littéralement transporté. J’ai vécu cette aventure pleinement, et oui comme toi Isa, j’ai hâte de pouvoir poser mes mains sur le tome 2. Moi, pour la suite, j’espère en savoir plus sur certains personnages, comme par exemple Goldar qui est un personnage qui a un lourd passé, tout comme le magicien Xandros. J’aimerais avoir beaucoup de réponses concernant les personnages. Et toi, qu’attends-tu de la suite  ?

Haha, tu en poses des bonnes questions !  J’aimerais des réponses pour Esther, j’avoue que je m’en pose beaucoup sur cette fin concernant Esther !  Sinon, j’avoue que je ne sais pas trop, je me laisserai guider où Guillaume m’emmènera. Je m’attends à une chose de sa part, c’est qu’il joue encore plus avec les sentiments du lecteur.

Bien que j’ai beaucoup aimé, il y a une petite chose qui a fait que j’ai pris un peu de temps à avancer, c’est le chapitrage, j’ai trouvé certains chapitres vraiment longs, pas dans le sens où je me suis ennuyée bien au contraire, mais il y a des moments où j’aurais voulu souffler un peu avant de passer au chapitre suivant tant je ressentais d’émotions. Tu penses quoi de ces longs chapitres ?

Moi, je n’ai pas trouvé les chapitres spécialement longs, car j’ai été plus happé par l’histoire. Mais oui en y regardant de plus près, les chapitres sont pas mal longs. Je pense que Guillaume avait tellement de choses à dire pour décrire Bélézia qu’il était obligé de faire de longs chapitres. Mais comme je t’ai dit, ça ne m’a pas forcément dérangé, c’est même une chose que j’ai apprécié. J’ai aimé cette façon que Guillaume a de décortiquer chaque passage, chaque situation, chaque événement, c’est une chose qui m’a permis une immersion totale dans l’histoire de son roman. Tiens, Isa que pourrais-tu dire à notre Guillaume globalement sur son livre ?

Qu’est ce que je pourrais dire à Guillaume ? Pense, pense, pense… Alors, je pourrais lui dire que globalement, j’ai passé un bon moment,  je lui réclamerais des chapitres plus courts mais bon, c’est lui qui décidera. Et je dirais à Guillaume, vite le tome 2, écris, écris 😀 Et sinon les petites citations au début de chaque chapitre, tu en as pensé quoi ?  Moi ça m’a bien plu et j’ai trouvé que ça reflétait bien l’histoire et les chapitres.

Les citations de début de chapitres, j’ai trouvé ça génial, un peu comme si la personne qui parlait s’adressait spécialement à nous. J’ai vraiment apprécié cela. Je dirais à notre ami Guillaume, que oui, il faut qu’il mette les bouchées doubles pour avancer sur le tome 2. Car après une deuxième lecture du tome 1, je suis encore plus impatient de savoir la suite. Merci à toi isa, pour ta disponibilité pour parler de Bélézia et pour avoir partagé cet article avec toi. Je remercie Guillaume pour cette super aventure, pour la découverte de son univers et surtout pour sa patience et sa gentillesse. Merci à toi, mon ami.

De rien, merci à toi et à Guillaume également. Bon Guillaume, tu as compris le message 😀

Si vous voulez en savoir plus sur Bélézia, ça se passe par ici, n’hésitez pas à visiter le site de l’auteur.

Et bien sûr, n’hésitez pas à aller voir l’avis vidéo d’Aurélien qui en parle si bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s