Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un thriller et il s’agit de « La mort entre ses mains » de Ottessa Moshfegh aux Éditions Fayard.

Au lever du soleil, alors qu’elle promène son chien dans la forêt, Vesta tombe sur un message écrit à la main, délicatement maintenu au sol par quelques cailloux. « Elle s’appelait Magda. Personne ne saura jamais qui l’a tuée. Ce n’est pas moi. Voici son cadavre. » Autour d’elle, pas de tache de sang, pas d’écharpe abandonnée : nulle trace d’un crime. Vesta n’a bientôt plus qu’une obsession : résoudre ce mystère. Qui était Magda ? Que lui est-il arrivé ? Et qui l’a tuée ? Avec le peu d’indices dont elle dispose, Vesta dresse une liste des suspects et de leurs mobiles. À mesure que son enquête avance, les dissonances bizarres s’accumulent, peut-être liées aux zones d’ombre de son propre passé… Mélange singulier de polar et de comédie grinçante, le nouveau roman d’Ottessa Moshfegh met en scène une chasse au criminel en­fiévrée où l’on ne sait bientôt plus très bien qui est le chasseur et qui est la proie, et livre une œuvre magistrale sur les écueils de la solitude.

la mort entre ses mains

#Lamortentresesmains #NetGalleyFrance

Ce roman me faisait envie de par son titre, mais aussi par la couverture ainsi que par le résumé, j’ai donc eu envie de me laisser tenter. Après, par contre, j’essaye d’éviter de me laisser influencer par les phrases de recommandation comme c’est le cas ici : « L’auteure américaine contemporaine la plus intéressante », car souvent, ça place la barre très haute dans notre lecture et d’office, on ressort déçus. Pour moi, c’est certes un bon moment de lecture, mais heureusement que je ne suis pas partie sur cette phrase.

Le début de ce roman est très intéressant, car on part immédiatement sur les pensées de Vesta qui nous livre un paragraphe intriguant. 

Elle s’appelait Magda. Personne ne saura jamais qui l’a tuée. Ce n’est pas moi. Voici son cadavre.

Avouez que ça donne envie de continuer et d’en savoir plus sur Magda ! Certes, on ne nous parle pas directement de Vesta, mais après lecture du livre, nous savons que ce sont ses pensées qui étaient au début de ce premier chapitre. Les descriptions du début sont vraiment très bien faites et on se pose beaucoup de questions en compagnie de Vesta. Ce message écrit à la main et découvert par notre protagoniste est vraiment un mystère que l’on espère éclaircir.

Ensuite, nous faisons peu à peu la connaissance de Vesta, une vieille dame qui vit isolée dans une cabane au fond des bois avec son chien Charlie depuis qu’elle est veuve. J’ai beaucoup aimé découvrir Vesta, son chien, ses promenades dans la forêt et ses sorties une fois par semaine en ville pour faire ses courses.

Nous allons donc suivre Vesta qui va chercher elle-même à découvrir d’où vient ce message, elle ne voudra pas avertir la police. Elle va émettre des hypothèses, suspecter certaines personnes, s’imaginer des scénarios et nous allons nous aussi faire comme elle. Mais, petit à petit, nous allons nous poser des questions. Est-ce que ce message existe vraiment ? Est-ce que Magda a vraiment existé ? Est-ce que nous sommes sur la résolution d’un meurtre ou sur un roman psychologique ? L’autrice joue avec nous et on se demande si Vesta n’a pas tout inventé puis on se remet à douter et à penser que le meurtre a bien existé.

Dans ce roman, ne vous attendez pas à rencontrer beaucoup de personnages, car vous serez plongés encore et toujours dans la tête de Vesta. Ça ne m’a en aucun point dérangée, car on apprend vraiment à la découvrir et le moins que l’on puisse dire, c’est que on ne s’ennuie à aucun moment. Il n’y a pas de vrai dénouement, mais je pense que chacun pourra interpréter cette enquête à sa façon et que l’autrice aura voulu jouer dans l’originalité au niveau de l’intrigue et nous laisser cogiter et faire travailler notre propre imagination, ce qui est une façon très agréable de faire. Vraiment, j’ai aimé pouvoir me poser tant de questions et émettre des hypothèses, même si je ne saurais jamais si elles sont réelles ou pas.

Bref, si vous aimez les intrigues originales et les romans psychologiques qui feront travailler votre imagination, n’hésitez pas à vous laisser tenter par ce roman.

Note : 4 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

3 commentaires sur “La mort entre ses mains de Ottessa Moshfegh

  1. Coucou,
    ah… il me tentait bien, jusqu’à ce que tu dises qu’il n’y a pas de vrai dénouement 🙂
    J’avoue que si j’aime les livres du genre, j’ai besoin d’une fin… sinon je n’arrive pas à passer au livre suivant car j’ai une impression d’inachevé 🙂
    bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s