New York, 1911. Frances travaille dans un atelier de couture. Quand son employeur l’agresse, elle découvre en se défendant qu’elle a des pouvoirs et intègre l’académie de magie de Haxahaven. Elle espère ainsi pouvoir venger la mort de son frère. Finn, un mystérieux magicien, lui propose de le ressusciter temporairement pour qu’il révèle le nom de son meurtrier.

 – Mon avis –

 L’auteur Sasha Peyton Smith imagine un monde magique où les industriels, les élus et les hommes de pouvoir sont soumis aux magiciens. L’héroïne découvre ses propres pouvoirs magiques et entre dans une école de magie où elle découvre les conflits entre différents clans de magiciens. Bien que le schéma de l’intrigue soit classique, l’originalité de ce roman réside dans ses thématiques féministes et queer.

Dans Haxahaven, les sorcières sont soumises aux magiciens et formées pour devenir des épouses élégantes, des mères parfaites et des ménagères accomplies. L’héroïne cherche donc à apprendre la magie réservée aux magiciens, au monde des hommes. Il y a également des allusions à des attirances entre personnages du même sexe.

Malgré quelques maladresses dans les images et les métaphores employées, il s’agit d’un premier roman plutôt bien construit, même si certaines transitions sont un peu brusques. Il est important de noter que le monde des magiciens présenté dans le livre est souvent amoral avec des meurtres commis par l’héroïne qui ne sont jamais condamnés.

Publié par :heavy84

Collectionneur, Youtubeur, Joueur de Jrpg, Rpg, Jeux de sport mécanique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s