Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un roman d’horreur, il s’agit de « Les initiés » de Frédéric Lyvins et Sébastien Prudhomme-Asnar aux Éditions Séma.

Bienvenue dans le lieu-dit La forêt d’automne… Tous les 25 ans, des enfants y disparaissent dans des circonstances mystérieuses… Tous les 25 ans, des corps d’adolescents atrocement mutilés y sont retrouvés… Tous les 25 ans, un jeune homme se volatilise sans laisser de traces… Dans la lignée des romans de genre, les auteurs ont donné vie à un véritable hommage aux films d’horreur des années 80 ! Oserez-vous les suivre au cœur de ce lieu maudit et aller à la rencontre des Initiés ?

les initiés

Ce roman était depuis un moment dans ma Pile à Lire, j’ai déjà lu plus d’un roman de Frédéric Lyvins et j’ai eu l’occasion de découvrir Sébastien Prudhomme Asnar aussi et je vous avoue que comme je connaissais déjà la plume des deux auteurs, j’étais très curieuse de découvrir ces Initiés. Finalement, je me demande pourquoi j’ai attendu si longtemps avant de le lire, car j’en ressors avec un coup de cœur.

On commence par un prologue qui annonce vraiment la couleur du roman et, âmes sensibles, méfiez-vous, on est ici dans le trash, le glauque et l’horreur, mais rien n’est gratuit. Ce prologue sert à l’histoire à venir.

On va alterner les chapitres entre un groupe d’adolescents qui a pris la route pour le week-end, un groupe de jeunes qui part en excursion en bus et un ancien flic. Au départ, tout nous semble des plus banals et on se demande où les auteurs vont nous emmener. On en arrive aussi à se poser la question « Qui a écrit quoi ? ». Je vous avoue que ça me rend curieuse à chaque fois dans les romans à quatre mains. 

Une fois les bases posées et les personnages présentés, on va se retrouver face à des forces mystérieuses. Qui sont-elles ? D’où viennent-elles ? Sont-elles responsables de ces disparitions qui se répètent tous les 25 ans ? Tant de questions nous viennent qu’on tourne les pages encore et encore pour basculer dans l’horreur. Ce roman nous prend aux tripes et on en sort complètement retournés tant on a rien vu venir. On a ce sentiment d’oppression qui ne s’estompe qu’une fois la fin venue. 

J’ai adoré retrouver pas mal de références à travers les pages et la plus importante d’entre elles est vraiment très bien amenée. Les répliques sont elles aussi très agréables, sur un ton grinçant comme je les aime.

Certes, ce roman est court et on arrive très vite à la fin, mais tellement d’éléments y sont disséminés qu’on en a pour notre compte et, en parlant du final, j’avoue que je n’ai vraiment rien vu venir, j’ai été totalement bluffée.

Bref, si vous cherchez une bonne dose d’horreur, de glauquitude et de trash à lire le soir d’Halloween, ce roman est fait pour vous, n’hésitez pas.

Note : 5 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s