Le jeu se veut être un platerformer /beat’m all. Mais ce qui fait de Shadow of the Guild un jeu particulier, ce sont les composantes de gameplay ajouté à ce type de jeu “traditionnel”, ainsi que la mise en scène de certaines fonctionnalités. En effet, il existe plusieurs éléments qui font de Shadow of the Guild un jeu à part…

ss_42c7ad46573fc5a83b0e4757d46615b3d889b0e1.600x338

En plus de sa composante Beat’m all, où le joueur aura la possibilité de se battre contre de nombreux ennemis, le jeu apporte une notion d’infiltration et d’assassinat. Si le joueur parvient à se situer derrière les ennemis, au-dessus, dans les zones d’ombre ou des éléments de décor permettant de se cacher, sans se faire repérer, il aura la possibilité de déclencher une action d’assassinat.
Celle-ci superposera une scène “cinématique” d’assassinat (parmi les différentes possibles) sous forme d’une courte séquence animée et permettra l’élimination instantanée de l’ennemi, quel que soit son niveau de vie. De plus l’assassinat permettra de générer un bonus d’Exp en comparaison des éliminations “classiques”.

Au cours du jeu il sera possible de glaner certains objets qui pourront être équipés. Ce seront soit des objets consommables (runes, pièges, kunais, haches de lancer…), soit des objets qui
boosteront les capacités des personnages en augmentant certaines de leurs statistiques ou facultés.

Le gain se fera en combattant, en assassinant, en résolvant des énigmes ou en passant par certaines zones secrètes des niveaux. La composante RPG n’est pas l’élément principal du jeu. Il constitue néanmoins un maillon essentiel dans le sentiment d’accomplissement, de personnalisation et d’évolution pour le joueur. La possibilité de s’équiper de différents objets et de choisir les compétences vers lesquelles évoluer, fait que le joueur a
l’impression de “créer” sa propre expérience de jeu.

ss_bf7eb7765411179b2ede4e6b294c8dc53b8ce5d8.600x338

Vous avez compris, ce jeu a du potentiel à revendre. C’est un petit studio français qui en est à l’origine et dans lequel trois compères ont créé cet univers depuis 5 ans.

Le jeu est un préquel au livre “La Guilde des Marchands de Pluie”, son histoire se passe 20 ans
avant les évènements du premier livre. Il se situe donc dans un univers au background imposant et solide, ce qui fournit un lore conséquent. Passionné de littérature, de cinéma et de bandes dessinées, Robin Buisson, le fondateur du studio a commencé à écrire très jeune. Après Solitude, son premier roman de science-fiction publié en
2011, il participe en 2013 à la bande dessinée Lost Planet: First Colony. Il se fonde aujourd’hui sur un monde vaste et complet, l’auteur étant le fondateur du studio, il sera donc une source d’information précieuse pour le développement du jeu et sa cohérence scénaristique.

Le jeu est prévu pour le 10 novembre 2022, je vous laisse avec sa bande-annonce :

Publié par :heavy84

Collectionneur, Youtubeur, Joueur de Jrpg, Rpg, Jeux de sport mécanique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s