Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’urban fantasy avec « Le chasseur de démons, tome 1 : Chronique d’une descente aux enfers de Cyril Vial en auto-édition.

Sous la ville de Paris se trouvent les portes des Enfers !
À travers les âges, prêtres, magiciens et chasseurs vont s’allier pour repousser les forces du Mal et protéger l’humanité contre la Fin des Temps. À mesure que la cité se développe, le réseau du métro s’implante au-dessus de cette abomination.
La lutte doit pourtant continuer…
Une enchanteresse immortelle et un chasseur au passé tragique, plus doué que ses confrères, se voient confier la lourde tâche de protéger les voyageurs et d’empêcher une invasion. Seront-ils à la hauteur ? Rien n’est moins sûr, au vu des penchants humains pour les atrocités dont se repaissent toujours les êtres maléfiques.
Ne dit-on pas que l’Enfer est pavé de bonnes intentions ?

le chasseur de démons tome 1

Vous vous souvenez sans doute que je vous ai parlé de Yakuzas, tome 1 et de Yakuzas, tome 2 et à quel point j’étais tombée en amour devant cette saga. J’étais curieuse de découvrir l’auteur dans un autre registre et je suis donc partie vers ce premier opus qui n’a rien à voir, mais qui m’intriguait tout autant et j’en suis ressortie avec un coup de cœur.

L’urban fantasy est un genre que je lis très peu même si clairement, à certains moments, j’avais l’impression de lire du fantastique qui me semble très proche de l’urban fantasy. Dès les premières pages, l’auteur nous met dans le bain et on comprend très vite qu’on va être plongés dans un combat entre les forces du bien et les forces du mal.

Ce roman est découpé en trois parties et, dans la première, on va faire la connaissance de Aëlys qui est une enchanteresse. En plus d’être dans un roman d’urban fantasy, on va se retrouver avec un côté historique vraiment très agréable. On se délecte de retrouver ces différentes parties de l’histoire que ce soit du côté du bien ou du mal et on sent que l’auteur est cultivé et qu’il est passionné par ce qu’il écrit. J’ai adoré le fait que l’on soit à Paris, ça rend l’histoire tellement réaliste. Plusieurs fois, j’ai eu des références cinématographiques en tête, mais je ne vous dirai pas lesquelles pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture, on sent que l’auteur a une grande culture de ce côté-là.

La fin de la première partie nous entraîne vers la seconde et on va faire la connaissance de Brivaël qui est un chasseur de démons et sans conteste mon personnage chouchou de ce roman. On va changer d’époque, mais ce changement va se faire très naturellement et on cette seconde partie va nous sembler encore plus entraînante que la première. 

On est dans un roman de plus de 500 pages, mais on ne voit pas les pages se tourner tant on est pris dans l’action et dans les combats, tout s’enchaîne pour le plus grand plaisir du lecteur. D’ailleurs, à certains moments, mon côté sadique a pris le dessus et j’étais plongée du côté des forces du mal.

La troisième partie nous entraine complètement en enfer et là j’étais en plein kiff, c’était vraiment trop bien. Au fil des pages, on a l’impression que l’auteur monte en intensité et ce n’est que du bonheur. D’ailleurs, même si ce roman est tout à fait différent des Yakuzas, on retrouve la plume incisive et humoristique de l’auteur avec des personnages toujours aussi haut en couleurs.

Arrivés à la fin, on se retrouve face à des révélations qui nous laissent bouche bée. D’ailleurs, l’apparition du personnage de la fin, c’est un grand coup de génie, je n’ai vraiment rien vu venir et rien que pour ça, je suis contente d’avoir le tome 2 en ma possession, car je ne vais pas savoir attendre bien longtemps.

Une mention spéciale pour les prénoms choisis pour les personnages, surtout Brivaël. Je trouve que ça sonne tellement bien et aussi pour le chat Kraken qui, vous le verrez, aura une place très importante dans le roman lui aussi. 

Bref, si vous êtes tentés par les luttes entre le bien et le mal et si vous cherchez un roman qui sort des sentiers battus, vous êtes au bon endroit, n’hésitez pas à cliquer ici.

Note : 5 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s