Bonjour les amis ! Aujourd’hui, je viens vous parler de l’une de mes dernières lectures en VO. Il s’agit de Stalking Jack the Ripper écrit par Kerri Maniscalco et qui est aussi publié en VF sous le titre Autopsie, Tome 1 : Whitechapel aux Éditions Milan.

Résumé : (de l’édition VF)

Audrey-Rose a toujours vécu dans l’opulence et le bonheur jusqu’à la mort de sa mère. Depuis, malgré la compagnie de sa tante et ses robes en soie, la jeune fille mène une vie secrète. Contre l’avis de son père et les attentes de la haute société, Audrey-Rose passe beaucoup de temps dans le laboratoire de son oncle pour étudier la médecine légale, en compagnie de Thomas, un apprenti charmant, intelligent mais méprisant. Elle passe ainsi ses après-midi à disséquer et à lire à travers les corps humains. Mais une série de meurtres perpétrés par un certain Jack l’Éventreur à Whitechapel vont l’accaparer. Chaque corps est mutilé et les crimes sont de plus en plus horribles. Audrey-Rose et Thomas vont enquêter afin de découvrir le meurtrier qui semble graviter autour de la famille de la jeune femme. Est-ce son père, dont l’absence coïncide avec l’arrêt des meurtres ? Son oncle, dont les connaissances en anatomie pourraient être celles du meurtrier ? Le commissaire Blackburn qui la tient à l’œil ? Ou encore Thomas qui, sous ses airs de jeune arrogant, semble cacher beaucoup de choses ?…
À travers les descriptions d’autopsies, et de nombreux rebondissements, l’auteur nous plonge avec horreur et élégance dans les bas-fonds londoniens du XIXe siècle et de la science médicolégale.

Mon avis :

J’ai lu ce roman en VO dans le cadre d’un Book Club VO duquel je suis membre et je vais être tout à fait honnête : je n’en attendais pas grand chose. J’ai tout de même été très intriguée par la couverture et l’ambiance du Londres de Jack l’Éventreur. C’est une période qui m’intéresse malgré le côté glauque et sanglant des meurtres. Mais j’avais assez peur que ce roman soit trop YA pour moi. Finalement, bonne surprise ! J’ai beaucoup aimé ce roman, son ambiance et ses protagonistes !

Dans ce roman, l’héroïne, c’est Audrey Rose, une jeune femme issue de la noblesse anglaise et qui a un secret : elle étudie les cadavres. En effet, son oncle est un médecin renommé qui enseigne dans une école de médecine. Ici, nous sommes aux balbutiements de la médecine légale et il est assez mal vu d’étudier les cadavres. Encore plus pour une femme ! Pourtant, Audrey Rose et son oncle font fi des conventions et étudient donc les corps, ils les ouvrent, les autopsient. Certaines scènes étaient assez crues, mais je n’ai pas été choquée. Il en faut plus que ça !

Nous sommes donc en 1888 et Jack L’Éventreur a commencé à rôder dans Whitechapel et à tuer… Audrey Rose et son oncle s’intéressent de près à ce cas car les crimes sont assez atroces et jamais vus encore. L’oncle d’Audrey Rose, Jonathan, est assisté par un autre étudiant en médecin, Thomas Cresswell et je dois admettre que ce dernier est vite devenu mon petit chouchou. Il est assez cynique, clinique, assez froid par moments, mais il sait aussi être romantique (oui, vous avez compris, c’est le love interest ici). Tout ce beau monde va donc enquêter sur les meurtres commis par Jack l’Éventreur et tenter de le démasquer.

Dans le livre, plusieurs autres personnages interagissent avec les héros comme la famille de Audrey Rose, son père, son frère, sa tante et sa cousine (que j’espère revoir d’ailleurs, elle était très pétillante), la police également (bah oui, c’est une enquête donc Scotland Yard débarque).

Si j’ai aimé l’ambiance, les propos féministes et le personnage principal masculin, j’avoue avoir été un peu déçue car j’ai très très vite deviné qui était Jack… Pour autant, l’enquête est plaisante, les interactions entre les personnages aussi. Audrey Rose, si elle ne prend pas toujours les bonnes décisions (bien sûr, va te promener seule la nuit dans l’East End alors qu’un tueur en série rôde, qu’est-ce qu’il pourrait t’arriver ?), est un personnage que j’ai trouvé attachant et déterminé à sortir de sa condition de jeune femme de bonne famille tout juste bonne à marier et à faire de la broderie. J’ai aussi apprécié que l’on parle autant des victimes du célèbre tueur en série. En effet, malheureusement, on a souvent tendance à ne se souvenir que du nom du tueur, jamais de ses victimes. Ici, elles ne sont pas mises de côté et on s’intéresse à elles, à leur vie, à ce qui peut les conduire à devoir se prostituer.

J’ai tous les tomes en e-book dans ma liseuse donc je pense revenir bientôt vous parler du deuxième livre. J’ai très hâte de voir ce qui attend Audrey Rose après les révélations du premier tome et comment va évoluer sa relation avec Thomas (pas de spoil, c’est le love interest, ça me semble assez clair dès le départ). Mais pour cela, il faut déjà que je fasse descendre un peu ma PAL en cours. Il faut dire que j’ai 3 livres en même temps donc un de plus, ça ne serait pas raisonnable !

En bref, j’ai été agréablement surprise par ce roman ! Si j’avais des a priori au départ, ils ont vite été balayés et j’ai très envie de lire la suite (c’est une série de 4 tomes).

Note : 4.5 sur 5.
Publié par :Number 5

J'ai deux hobbies : lire des livres... et acheter des livres !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s