Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un roman historique. Découvrez mon avis sur « Le château des trompe-l’œil » de Christophe Bigot qui sort aujourd’hui aux Éditions de la Martinière.

1837, baie du Mont Saint-Michel. Le jeune Baptiste Rivière est convoqué au château d’Escreuil pour s’y faire dicter les dernières volontés de la propriétaire des lieux. Mais à son arrivée, le personnel se ligue pour lui interdire l’accès à sa chambre : Langlois, diabolique intendant du domaine, le vieux Simon, qui semble plus qu’un ordinaire jardinier, et même Séverine, la femme de chambre dont Baptiste cherche pourtant à se faire une alliée.
Pourquoi la baronne d’Escreuil se cache-t-elle ? Qui est vraiment cette ancienne comédienne, veuve d’un aristocrate guillotiné sous la Terreur ? Bravant les mises en garde, Baptiste s’aventure dans les plus sombres recoins du domaine. Mais les apparences sont trompeuses, et en cherchant la baronne, c’est sa propre vérité que Baptiste va devoir affronter.
Jouant sur les codes du conte gothique, du roman historique et du récit d’apprentissage pour mieux les subvertir, Le Château des trompe-l’œil offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l’âme humaine.

le chateu des trompe l'oeil

Ah, ce roman, qu’est ce qu’il me faisait de l’œil ! J’étais tellement curieuse de découvrir ce château des trompe-l’œil rien qu’en voyant sa couverture ! Mais le résumé est lui aussi tellement intriguant que je suis ravie d’avoir pu le lire en avant-première. Je me suis pris une énorme claque à la découverte.

Déjà, il est important d’attirer l’attention sur l’objet livre qui est juste magnifique avec sa couverture en hardback et le coup du trou pour laisser passer l’illustration, c’est vraiment top. Ensuite, ce côté bleu de la tranche ainsi que de la première page donnent vraiment bien et s’apparentent merveilleusement bien à l’histoire. Mais concernant l’objet en lui-même, ce n’est pas tout, nous allons également retrouver de superbes illustrations en rapport avec l’histoire et en noir et blanc à la fin de certains chapitres et ça nous permet de nous immerger encore plus dans l’histoire.

La quatrième de couverture nous dit que ce roman joue sur les codes du conte gothique, du roman historique et du récit d’apprentissage pour mieux les subvertir. Elle nous dit aussi que l’histoire nous offre une plongée vertigineuse et haletante dans les gouffres du passé et de l’âme humaine. Je vous avoue que je n’aurais pas dit mieux et ce sont ces mots qui ont réellement attisé ma curiosité quant à la découverte de ce bouquin. Tout est véritablement bien dosé et ce roman est un petit bijou qui pourrait être proposé en lecture à l’école.

La plume de l’auteur est très fluide et agréable, on est dans un langage soutenu comme je n’ai vraiment plus l’habitude d’en lire et c’est l’une des choses que j’ai vraiment appréciées. Le côté gothique, quant à lui, nous fait plonger dans une atmosphère sombre sans pour autant être horrifique et j’ai vraiment aimé ça. On se retrouve au cœur de château à l’ambiance inquiétante et on est tellement pris par l’histoire qu’on pourrait lire ce roman d’une traite.

On va suivre Baptiste au cœur des mystères du château et avec lui, on va découvrir les différents résidents de ce château qui vont lui révéler bien des surprises. Et niveau révélations et suspense, on ne va pas s’ennuyer un instant. D’ailleurs, on va se poser beaucoup de questions sur cette fameuse baronne qui est mourante et on va aimer chercher les réponses.

Le côté historique est, lui aussi, bien présent et c’est un réel plaisir de retrouver différents événements. Baptiste va également nous emmener au cœur de certains classiques qu’il va puiser dans la bibliothèque et tout est tellement bien décrit qu’on aurait presque envie de les lire à notre tour. On sent que l’auteur a fait beaucoup de recherches et qu’il est passionné. D’ailleurs, je tire mon chapeau à Christophe Bigot pour ce côté historique merveilleusement bien travaillé

Les ingrédients réunis dans ce bouquin m’ont complètement fait sortir de ma zone de confort et j’en redemande. Arrivée à la fin, je ne voulais pas quitter les personnages ni l’univers de ce roman, tant j’étais bien. Des romans aussi passionnants que celui-ci, j’en veux plus. D’ailleurs, je vais me pencher de plus près sur le nom de l’auteur et j’espère pouvoir retrouver la même chose à nouveau dans sa plume.

Bref, si vous cherchez un roman historique qui joue sur les contes gothiques, foncez ! Ce roman est une petite pépite à découvrir. Je lui souhaite vraiment beaucoup de succès. N’hésitez pas à cliquer ici. Ce roman fait partie de ceux auxquels je donnerais la note de 6/5 si elle existait.

Note : 5 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s