Au cœur des années 70, le manager Peter Grump raconte comment il a mené Les Sauvages Animaux au faîte de la gloire. Malgré le génie incontestable de ces animaux-rockeurs, son rôle a été capital, ne fût-ce que pour imposer un minimum de discipline dans la folie la plus totale.
Gérer les groupies et les ruptures, effrayer les promoteurs véreux, rembourser les équipements de studio bousillés, redécorer les chambres d’hôtels défoncées quand les nuits leur avaient donné le blues – ou quand le blues leur avait donné le groove, autant de tâches relevées haut la main par Grump !
À chaque dérapage, il trouve une solution, improvisant au bord de chaque précipice financier la légende saturée, glorifiée, érotisée d’un rock égoïste, parfois infantile, mais monstrueusement électrifiant.

 – Mon avis –

Hoooo une nouvelle bande dessiné avec les traits de Johan De Moor, je suis ravi d’avoir mis la main dessus,  car j’aime le rock. Ce grand clin d’oeil au Manager des Led Zeppelin ajoute du punch à l’histoire de Stephen Desberg.

On y retrouve la montée du groupe et la venue de chaque membre, on a droit aux chambres d’hôtels, aux drogues et toute la joie des groupes rock.

Les traits du groupe de rock et du manager sont semi réaliste tirant vers la caricature. Il est à signaler que les couleurs sont très jolies et punchy.

On est vraiment embarqués dans les année 70, une année à laquelle je n’étais pas encore né, mais qui donne l’envie d’écouter à fond un des groupes les plus connus sous un petit Zeppelin.

Publié par :heavy84

Collectionneur, Youtubeur, Joueur de Jrpg, Rpg, Jeux de sport mécanique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s