Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un roman différent de mes habitudes actuelles de lecture. Un roman contemporain, teinté d’érotisme. Il s’agit de « Ma petite mort » de Maïté G. Lebrun qui est auto-édité chez Le Livre Papier.

Quarante ans. L’âge des bilans et des grandes décisions !
Sara est lasse de son existence décolorée. L’ennui et la morosité l’accablent.
Un soir, au retour du bureau, elle découvre les écarts de son mari. Contre toute attente, ils révèlent en elle des désirs inavouables. Avide et passionnée, Sara s’essaie au libertinage dans le but de les assouvir. Elle y trouve l’extase, le frisson, la jouissance suprême… autrement dit, la petite mort !
Après cette expérience, son cœur et sa raison vacillent, sous les regards démunis de ses proches. Un bond dans le passé lui assène un coup violent et la douleur s’ajoute à sa palette d’émotions. Jusqu’à ce qu’une nouvelle rencontre fasse définitivement basculer sa vie ! Mais de quel côté ?
ma petite mort

J’ai découvert ce roman et fait la connaissance de son autrice lors d’un salon du livre et ça a été un bonheur d’échanger, du coup je me suis laissée tenter par la lecture de cette petite mort et j’ai passé un bon moment.

Ce roman commence à Lille et déjà, c’est une chose qui me plait. Il débute également par une prise de conscience de Sara qui a 40 ans. Notre héroïne s’interroge sur le passage à la quarantaine, mais aussi sur sa vie. Elle vit avec son mari Alex et sa fille Lucie. Nous allons donc nous trouver dans les difficultés du couple et celles d’être parents, mais pas que.

Très vite, nous allons nous attacher à Sara qui va avoir des envies particulières en se rendant compte que son couple bat de l’aile et que son mari est infidèle. Nous allons ici être dans une histoire de libertinage, mais je trouve que l’autrice trouve les mots juste sans jamais tomber dans l’excès. Les désirs de Sara seront toujours représentés juste pour que nous puissions suivre l’histoire et pouvoir nous imaginer son ressenti.

Nous allons également nous retrouver face à l’homosexualité féminine. Soit, l’autrice va aborder le sujet sans aucun tabou, mais sans pour autant choquer le lecteur. La plume de l’autrice est fluide et très belle, elle a sa façon bien à elle de nous conter l’histoire de Sara et de nous emporter à travers cette femme.

Je dois bien vous avouer que c’est le genre de roman que je lis encore très peu et, pourtant, l’autrice a réussi le pari de me faire aimer l’histoire. Je la félicite pour ça, car c’est qu’elle a beaucoup de talent et que cette romance sort des sentiers battus.

Bref, si vous aimez les romances bien écrites et que vous n’avez pas peur des tabous, je ne peux que vous recommander ce roman.

Note : 4 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s