Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un roman de développement personnel et il s’agit de « Que le meilleur soit » de Virginie Zakarian Clavé en auto-édition.

Céleste, 32 ans, est une femme qui se cache derrière une forte assurance dans l’espoir de trouver sa juste place. Doutant de sa valeur, elle se contraint à en faire toujours plus pour être aimée ou simplement acceptée. Elle a néanmoins su s’entourer d’amies très différentes pour maintenir un certain équilibre, mais il lui manque souvent quelque chose ou quelqu’un.
La réception d’une lettre de succession va complètement la déstabiliser et la ramener à son enfance avec son lot de blessures. Forte de ses amitiés et d’une conviction profonde, elle choisira de partir à la quête de son avenir, en replongeant dans son passé. Elle est loin d’imaginer ce que cet héritage lui livrera comme vérités cachées.
Ce roman est une traversée de l’histoire d’une famille, sur plusieurs générations, pour découvrir combien la vie nous offre de répétitions afin d’œuvrer à la libération de notre lignée. Cela n’est pas forcément confortable, mais c’est la subtile créativité de la vie à toujours nous replacer sur la voie de notre destinée. Car, au fond, sommes-nous responsables des expériences que nous vivons?

Un récit vibrant porté par l’énergie de cette affirmation : «Que le meilleur soit.»

Que le meilleur soit

Rien que la couverture de ce roman me faisait de l’œil, rien de tel que les retours des beaux jours pour avoir envie de lire un tel bouquin. Le résumé est lui aussi très attirant et j’avoue que je ne regrette pas ma lecture, car j’en ressors avec un coup de cœur.

A travers ce roman, on va suivre Céleste pour qui tout va basculer. Elle va se remettre en question suite à un énorme burn-out à cause de son travail et elle va tout lâcher et même lâcher prise. Heureusement qu’elle a des amies en or et j’ai beaucoup aimé suivre le cheminement de Céleste, mais aussi voir à quel point ses amies étaient là pour elle, c’est tellement beau. On s’attache à tout ce petit monde, que ce soit Céleste, mais aussi aux autres protagonistes tant il y a de bienveillance.

Tout va changer pour Céleste, le jour où elle va recevoir cette lettre de succession du notaire. Sa grand-mère qu’elle n’a plus vu depuis 20 ans l’a mise sur son testament. Elle va retourner dans le village où elle a grandi et là, les secrets de famille et les souvenirs seront au rendez-vous. Nous allons être dans la peau de notre héroïne et vivre tout ça avec elle, tant l’autrice a une plume efficace. Niveau secrets de famille, le moins qu’on puisse dire, c’est que Céleste n’est pas épargnée et qu’elle va en faire des découvertes.

Mais ce roman, ce n’est pas que le cheminement de Céleste, c’est aussi une histoire doudou qui fait du bien au moral. J’ai aimé la façon dont l’autrice aborde certains points de développement personnel que j’ai envie d’essayer d’appliquer petit à petit comme la gratitude ou encore l’énergie positive qui nous est envoyée. Il y a aussi la playlist que nous avons tout au long du roman et je vous avoue que souvent, j’ai eu envie de lâcher ma liseuse, de chanter et de danser. Quelques titres de romans sont aussi glissés au fil des pages et j’ai souri car j’en ai lu certains et j’en ai noté un, car je suis très intriguée. Mais tout ça, je vous laisse le découvrir.

Je tiens à préciser que niveau développement personnel, il n’y a aucune lourdeur, bien au contraire, ça coule de source et tout est bien intégré à l’histoire. Que le meilleur soit est un merveilleux voyage duquel le lecteur sortira transformé et peut-être en se posant des questions sur sa propre personne.  D’ailleurs, j’offre une fleur de gratitude à l’autrice pour la remercier pour ce moment qui a changé ma vision de certaines choses et que le meilleur soit pour vous tous qui lirez cet avis, ce roman et pour Virginie Zakarian. Écouter la playlist de ce roman en écrivant cet avis est un vrai bonheur.

Bref, si vous cherchez un roman doudou qui va vous booster, vous êtes au bon endroit, vous avez toqué la bonne porte, foncez.

Note : 5 sur 5.

J’ai lu ce roman dans le cadre du Bingo littéraire d’Hylyirio. Il entre dans la case 20, lire un roman feel good, un roman doudou, celui qui vous remonte le moral, vous fait rire ou vous donne la pêche

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s