Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un thriller. Il s’agit de « Vampires » de Thierry Jonquet que j’ai lu aux Éditions Points.

La famille Radescu, noctambules sans âges au teint blafard, se terre depuis des siècles dans une arrière-cour de Belleville. Pour en finir avec l’éternité, elle décide de réintégrer la communauté humaine. Mais un immigré roumain découvre dans un hangar un quidam empalé dans la meilleure tradition de Dracula. Chargé de l’enquête, le substitut Valjean sait que les vampires n’existent pas. Et pourtant…

vampires

Rien que le nom de l’auteur m’attirait. Après avoir lu Mygale, dont je vous parlerai très prochainement, j’étais impatiente de retrouver le plume de Thierry Jonquet. Finalement, je reste sur un goût d’inachevé et ce roman n’a pas été le coup de cœur que j’ai eu précédemment.

Il faut savoir que « Vampires » est un roman qui a été publié après le décès de l’auteur. L’éditeur nous l’explique clairement dans une note avant que l’histoire ne commence. Thierry Jonquet avait envoyé le manuscrit en cours d’écriture et une semaine après, l’auteur a fait un AVC et n’a pas pu se remettre au travail sur ce roman. L’éditeur a donc décidé de publier ce roman en l’état et je pense que c’est ce qui laisse ce gout d’inachevé. Cet avertissement de l’éditeur est très important pour la lecture du roman. Ça nous permet de comprendre beaucoup de choses. Ce sont les aléas de la vie, mais c’est vraiment dommage que cet ouvrage n’ait pas pu être finalisé.

Bref, passons à l’histoire. Nous suivons la famille Radescu qui est tout aussi intéressante qu’intrigante. Nous comprenons très vite le titre du roman grâce à nos protagonistes qui ne vivent que la nuit et qui ont toutes les caractéristiques des vampires. En parallèle, nous découvrons Razvan, un immigré Roumain qui va trouver un corps empalé dans un hangar. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette découverte sera loin d’être banale. 

Il va y avoir une enquête quant à ce corps et nous allons retrouver la plume glauque à souhait de l’auteur ainsi que son humour noir. Deux choses que j’aime tant chez Thierry Jonquet et qui font que je me suis régalée. J’ai dévoré ce roman et je n’ai pas vu les pages se tourner tant j’étais prise dans l’histoire. Malheureusement, arrivée à la fin, comme vous avez pu le comprendre, je suis restée sur ma faim, mais l’auteur n’y est pour rien. Je suis certaine qu’il nous aurait fait un finale digne de ceux qu’il sait si bien écrire. Hélas, nous ne le saurons jamais 😦

Bref, si vous aimez les romans glauques et les histoires de vampire originales, je recommande ce livre et peut-être que vous pourrez imaginer la fin par vous-même. Moi je n’y suis pas arrivée, pour une fois, mais je recommande malgré tout de découvrir ce tout dernier roman de l’auteur.

Note : 3 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s