Hey hey les geekos, aujourd’hui, on se retrouve avec un essai. Il s’agit de « Femmes combattantes » de Marie-Laure Buisson aux Éditions Presses de la cité.

Pourquoi Noor, princesse indienne, s’est-elle enga­gée en 1942 dans les services secrets britanniques plutôt que d’attendre que la guerre se termine ? Quel appel Susan Travers a-t-elle entendu pour quitter sa vie d’aristocrate et suivre les hommes de De Gaulle à Bir Hakeim ? Comment l’infirmière Geneviève de Galard a-t-elle choisi de partager les souffrances des blessés dans l’enfer de Diên Biên Phu ? Et Lily ? Quelle pas­sion a animé cette Soviétique de moins de vingt ans, pour aller défier les aviateurs d’Hitler au-dessus de Stalingrad, tout comme la poète Hannah qui a fui la Hongrie antisémite pour y revenir en agent secret britannique au moment où les nazis l’envahissent ? Plus près de nous, pourquoi Jihane la Kurde a-t-elle renoncé à sa vie de femme pour combattre Daesh, sachant sa tête mise à prix ? Quel déclic a poussé l’étudiante Cassiopée à rejoindre l’armée française et devenir espionne dans le cadre de l’opération Barkhane au Mali, sillonnant les terres djihadistes au mépris de tous les dangers ?

À travers ces sept portraits de femmes engagées, héroïnes exemplaires, c’est toute la force du courage au féminin qui s’impose dans ce formidable hommage.

Femmes combattantes

#Femmescombattantes #NetGalleyFrance

Ce roman m’intriguait énormément de par son titre, mais aussi de par son histoire ou plutôt ses histoires, ces portraits de sept héroïnes de notre Histoire. Le résumé a achevé de me convaincre et je suis ravie de m’être laissée tenter, car j’en ressors avec un énorme coup de cœur.

On commence par un avant-propos de Marie-Laure Buisson qui nous explique le pourquoi de ce roman et le moins que l’on puisse dire, c’est que cet avant-propos nous fait comprendre directement où on met les pieds. Je me suis laissé happer par cette introduction et j’ai été énormément touchée. Elle nous explique à quel point ces 7 femmes méritent d’être connues et pourtant, elles sont restées dans l’ombre. On comprend aussi qui est Marie-Laure Buisson et à quel point elle admire ces héroïnes et pourquoi. C’est vraiment intéressant.

J’ai pensé vous faire un avis sur le portrait de chaque femme et puis je me suis rendue compte que je me répétais tant je n’avais pas les mots devant le combat de ces 7 femmes. Elles m’ont énormément touchée, émue, passionnée. Je suis passée par tous les sentiments au cours de cette lecture. Ce sont des grandes dames qui méritent tout notre respect et suivre leur histoire, leur vécu, leur combat, nous fait tourner les pages encore et encore. J’ai adoré faire leur connaissance, les découvrir et on sent que l’autrice s’est bien documentée et a été touchée elle-même par ces fortes femmes. J’ai été tenue en haleine et vraiment bouleversée tout au long de ce roman.

Susan Travers, une aristocrate à Bir Hakein, Lydia Litviak, la rose blanche, Noor Inayat Khan, une princesse musulmane contre les nazis, Hannah Sznesses, la poète hongroise de Palestine, Geneviève De Galard, un ange à Diên Biên Phu, Jihane Cheikh Ahmed, libératrice de Rakka, Cassiopée, une espionne française chez les Touaregs, ont toutes des histoires différentes, mais leur point commun est qu’elles se sont toutes battues pour leur pays. Ce sont des femmes qui méritent qu’on crie et qu’on expose leur nom partout tant elles sont finalement méconnues alors qu’elles ont accompli de grands actes.

Vous l’aurez compris, j’ai été touchée par l’histoire de ces grandes dames et, moi qui pensais lire un portrait de temps en temps, j’ai tellement été passionnée, qu’il m’a été difficile de m’arrêter et de laisser passer un peu de temps entre chaque protagoniste. J’ai littéralement dévoré ce roman et ces portraits tant j’étais happée par les différentes histoires. Le féminisme est clairement mis à l’honneur dans ce roman, mais il y a aussi la réalité, car il ne faut pas oublier qu’on est face à des histoires vraies et c’est ça qui les rend si poignantes. Ces portraits ne pourront que nous faire réfléchir sur ces différentes femmes rencontrées. A la fin de chaque histoire, nous avons une chronologie de la vie de chaque protagoniste et ça nous permet de faire un rapide point sur leur vie, c’est vraiment très intelligent d’avoir fait ce petit rappel par dates pour le lecteur. 

Bref, si vous aimez les romans poignants, touchants, dont vous ne sortirez pas indemnes, si vous aimez les romans féministes et si, en plus, vous aimez sortir de votre zone de confort, foncez découvrir ce roman, ces portraits qui doivent être mis en avant. 

Note : 5 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Un commentaire sur “Femmes combattantes de Marie-Laure Buisson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s