Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un guide pratique qui est un peu comme un dictionnaire, il s’agit d’ « Incroyables phobies » de Didier Rougeyron chez M+Éditions.

Saviez-vous qu’une personne qui a peur de rire souffre de cachophobie, que celle qui a peur de traverser une rue est dromophobe, et que celle qui redoute… la chute des satellites est victime de kéraunothnétophobie ? Bien sûr, tout le monde n’est pas phobique, ce trouble de la personnalité ne touchant que 20 % de la population. Pourtant, on ne pourra que saluer la parution de cet incroyable dictionnaire, aussi surprenant qu’instructif, pour la pertinence de ses propos, son humour, ses mille trouvailles, et l’éclairage qu’il pourra apporter aux phobiques et aux praticiens de santé, qui trouveront là des pistes pour réfléchir sur l’extraordinaire puissance d’imagination et de création de l’esprit humain. Environ vingt pour cent de la population française doit gérer une phobie. Une phobie désigne un ensemble de troubles capable de susciter une peur irrationnelle. Cette crainte irraisonnée et obsédante est singulière puisqu’actionnée dans l’inconscient par quelque chose qui, pour le reste des gens, n’évoque rien de spécial. L’anxiété surgit par conséquent face à un objet qui ne présente pas de danger réel, ou alors très improbable (l’avion ou les araignées par exemple). Avoir peur des poupées, des chats ou de la couleur rouge, ça n’a pas de sens apparemment. N’essayez pas de l’expliquer à un phobique, il sait parfaitement que sa crainte n’est pas fondée ! Un dictionnaire des phobies devait au moins essayer de cerner les limites de cette constellation en mouvement permanent, sans prétention scientifique absolue mais avec une curiosité intellectuelle de tous les instants, en donnant des repères, du contenu et autant que possible du sens. C’est le pari qu’a tenu le journaliste et essayiste Didier Rougeyron dans cet ouvrage dense et éblouissant, tout à la fois éclairant, sérieux, baroque et culturel. Que vous soyez praticien de santé, esthète, simple curieux, ou phobique vous-même, ce dictionnaire vous ouvrira des horizons aussi vastes que l’esprit humain.

incroyables phobies

Ces incroyables phobies me tentaient énormément, car rien qu’à voir les mots sur la couverture, je me doutais que j’allais faire de chouettes découvertes et ce fut le cas.

Cet ouvrage se lit, en effet, plus comme si on feuilletait un dictionnaire, mais pas tout à fait. Ce livre est vraiment très complet, on découvre des phobies auxquelles on n’aurait vraiment pas pensé et on se rend compte, qu’au final, toute crainte est phobie.

C’est impressionnant les découvertes que l’on peut faire en lisant ce guide, les nouveaux mots qu’on peut apprendre et c’est vraiment super enrichissant.

Imaginez-vous qu’on peut avoir la phobie des nains de jardins, du rire, de se gratter, du soleil, de la soie, d’uriner et de tant d’autres choses bien pire. Les noms que portent toutes ses peurs nous ne les retiendrons pas, mais certains nous surprendront, sur le coup, comme les craintes qui peuvent exister.

Ce bouquin se présente vraiment comme un dictionnaire de la lettre A à la lettre Z et une fois qu’on est partis, on ne le lâche plus tant on curieux. C’est un bel objet livre, merveilleusement bien réalisé. Son auteur a fait un super travail. Il ne nous explique pas simplement chaque phobie, on a également droit à des citations, des extraits de forum, des passages ou des citations de film et de livres, des explications de certains mots et j’en passe.

A la lettre C, nous nous retrouvons par exemple avec Ça ou encore Lovecraft, du mot chien, il va dévier vers le chien des Baskerville. Vous l’aurez donc compris, cet ouvrage en plus d’être un guide des phobies est rempli de références.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’auteur est arrivé à me donner envie de découvrir certains films, auteurs ou réalisateurs tant il en parle bien. Je garderai cet ouvrage à portée de main pour pouvoir le feuilleter à nouveau à l’occasion, pour retrouver les références qui m’ont attirée et aller plus loin.

J’espère vous avoir donné envie, car c’est un bouquin à découvrir, mais le chroniquer est un exercice bien plus difficile que pour un simple roman. Je me demandais ce que j’allais pouvoir en dire et, finalement, le feeling a fait son travail. J’ai l’impression qu’il y a tellement à dire et que trop vous en dire serait dommage.

Bref, je recommande ces incroyables phobies à tous les curieux qui aiment découvrir de nouveaux mots, mais aussi à tous les amoureux de références cinématographiques et livresques. Jetez-vous sur ce dictionnaire, vous ne serez pas déçus. 

Note : 4 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s