Bonjour les amis ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de ma nouvelle lecture en VO. Il s’agit du livre Six Crimson Cranes écrit par Elizabeth Lim et publié chez Hodder & Stoughton (il est encore inédit en France).

Résumé :

Shiori, the only princess of Kiata, has a secret. Forbidden magic runs through her veins. Normally she conceals it well, but on the morning of her betrothal ceremony, Shiori loses control. At first, her mistake seems like a stroke of luck, forestalling the wedding she never wanted, but it also catches the attention of Raikama, her stepmother.

Raikama has dark magic of her own, and she banishes the young princess, turning her brothers into cranes, and warning Shiori that she must speak of it to no one: for with every word that escapes her lips, one of her brothers will die.

Peniless, voiceless, and alone, Shiori searches for her brothers, and, on her journey, uncovers a conspiracy to overtake the throne—a conspiracy more twisted and deceitful, more cunning and complex, than even Raikama’s betrayal. Only Shiori can set the kingdom to rights, but to do so she must place her trust in the very boy she fought so hard not to marry. And she must embrace the magic she’s been taught all her life to contain—no matter what it costs her.

En VF

Shiori, la seule princesse de Kiata, a un secret. Une magie interdite coule dans ses veines. En temps normal, elle la dissimule à merveille mais le matin de sa cérémonie de fiançailles, Shiori perd le contrôle. D’abord, son erreur ressemble plutôt à un coup de chance, retardant un mariage dont elle n’a jamais voulu, mais cela attire également l’attention de Raikama, sa belle-mère.

Raikama possède également une magie noire et elle bannit la jeune princesse puis transforme ses frères en grues avant de prévenir Shiori : elle ne devra parler de cela à personne. Chaque mot qui s’échappera de ses lèvres causera la mort de l’un de ses frères.

Sans argent, incapable de parler et seule, Shiori part à la recherche de ses frères et, sur son chemin, elle découvre une conspiration pour s’emparer du trône. Un complot plus tordu et trompeur, plus ingénieux et complexe encore que la trahison de Raikama. Seule Shiori peut redresser le royaume mais, pour ce faire, elle doit faire confiance au garçon qu’elle s’est tant battue pour ne pas épouser. Et elle doit accepter la magie qu’on lui a appris toute sa vie à contenir, quoi qu’il lui en coûte.

Mon avis :

J’ai, une fois de plus, lu ce roman dans le cadre de mon book club en VO et quelle bonne surprise !

Avant tout, c’est la couverture, là encore, qui m’a tout de suite attirée ! Elle est magnifique, les couleurs sont douces et elle donne des éléments de l’intrigue sans trop en dire.

Il s’agit d’un roman qui jongle avec les contes de fées et les légendes asiatiques mais aussi européennes et l’autrice réussit là un mélange poétique, doux mais aussi dangereux.

Nous suivons Shiori, une jeune princesse qui, le jour de ses fiançailles, refuse son prétendant et s’enfuit. Elle tombe dans un lac et rencontre un dragon (Seryu) qui lui sauve la vie. Personne ne la croit et pourtant, Shiori est sûre de ce qu’elle dit. La jeune femme n’est pas une princesse ordinaire : elle est dotée de magie. Elle a réussi à envoûter l’une des grues (l’oiseau hein, pas l’engin de chantier) qu’elle a fabriquée en origami : Kiki. Et cette dernière a du caractère ! Shiori est un personnage jeune, bravache et un brin trop curieuse. Elle a toujours été fascinée par sa belle-mère, Raikama, la Nameless Queen (la Reine sans nom). Elle est belle, gracieuse mais très mystérieuse. Un jour, Shiori la suit dans son jardin plein de serpents et se rend compte que sa belle-mère aussi manipule la magie. Pour punir Shiori de sa curiosité, Raikama envoûte ses frères : elle les transforme en grue (toujours l’oiseau). Elle place un grand bol en bois sur la tête de Shiori et lui dit que si jamais elle cassait le bol et prononçait le moindre mot, ses frères mourraient… Commence alors une vie bien solitaire pour Shiori, plus habituée au luxe du palais qu’à une vie à la dure en tant que domestique. Et pourtant, c’est tout ce qui lui reste.

J’ai énormément aimé ma lecture, surtout grâce à la plume de l’autrice. Elle a su mêler plusieurs contes et légendes et en faire une histoire originale. Ses personnages sont très bien croqués. Shiori connaît un grand changement car elle est obligée de mûrir vite… Ses frères sont protecteurs (parfois trop) et subissent leur malédiction avec courage. Raikama est pleine de mystères et si on la déteste au début, on en vient à la plaindre et à l’apprécier à la fin (mais je ne vous dirai pas pourquoi).

Seryu, le dragon qui peut prendre forme humaine, cache des choses et j’ai envie d’en savoir plus sur lui (sûrement dans le deuxième tome). Quant à Takkan, le fiancé éconduit, il a été ma révélation de ce roman; Doux, gentil, sensible et romantique, il aurait pu me déplaire et pourtant, j’ai été touchée par lui, et sa relation avec sa soeur, Megari.

On peut également parler de Hasege et de Zairena que j’ai copieusement détestés tout au long de ma lecture et à juste titre, croyez-moi !

Mention spéciale à Kiki, donc, un petit oiseau de papier mais avec un grand cœur, une force de caractère exceptionnelle et une loyauté à toute épreuve.

En bref, une excellente lecture, une plume délicate, belle et poétique, et une touche de contes de fées et de légendes qui ont fait de ce roman un vrai régal de lecture ! Vite la suite !

Note : 5 sur 5.
Publié par :Number 5

J'ai deux hobbies : lire des livres... et acheter des livres !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s