Acteurs Principaux

Dany Boon
François Damiens
Laurence Arné

Année

2021

Durée

2h05

Synopsis

Alors que certains ont préféré fuir la capitale, sept familles sont restées confinées dans un immeuble du11èm, au8 rue de l’Humanité. Une patronne de bistrot, un scientifique ambitieux qui veut trouver le vaccin, un hypocondriaque en panique, sa femme avocate, un coach sportif qui grossit au fil des semaines, sa fiancée enceinte, un riche self-made-man désespéré et deux enfants de 8 et 10 ans qui, grâce au confinement, vont tomber amoureux.

Avis

Dans ce film, nous sentons tout de suite la patte de Dany Boon et nous savons rapidement que nous allons rire. Ce dernier incarne un des personnages principaux qui est totalement en panique concernant la COVID-19. Le pire, c’est que nous l’imaginons très bien dans cette situation dans la réalité, car Dany Boon avait révélé être hypocondriaque, et avoir vécu un confinement plus que compliqué avec sa compagne, l’actrice Laurence Arné (Claire, la femme de Martin (Dany Boon)) avec qui il joue. 

Au travers de certains personnages, beaucoup de personnes se reconnaîtront. Le film fait face aux soucis liés au coronavirus. Le travail en visioconférence, les sorties sans attestation, les arnaques pour pouvoir sortir avec une attestation, les tracas et les nouvelles relations entre voisins…

Ce film est à la fois drôle, émouvant, touchant et dramatique. On voit parfaitement à quel point ça a pu impacter la vie des gens.

Le passage de la réanimation d’un cochon d’inde est vraiment comique tellement c’est ridicule

Jean-Paul, le laborantin (Yvan Attal) est un personnage totalement fou et l’acteur l’incarne à la perfection. 

François Damiens qui incarne Tony est toujours dans son humour totalement décalé et amusant. 

Dany Boon nous fait vraiment rire avec le passage où il fait ses courses, mais qui peut représenter une grande partie des gens au tout premier confinement. 

Ce film est très représentatif du changement psychologique qu’a produit la COVID-19 sur les gens. Le fait de vivre avec les mêmes personnes, de voir les mêmes têtes tout le temps entraîne parfois de grands changements

Nous voyons tous les aspects qu’a eu la COVID-19 chez les gens : entre la recherche d’un vaccin, la mort de personnes l’ayant contracté, toute la psychose que ça a créé chez les gens, mais aussi le travail des soignants qui est très présent dans ce film.

La fin est aussi bien belle, joyeuse que triste et touchante

En bref

C’est un bon film traitant de la COVID-19. Dany Boon a su, dans cet opus, allier la comédie et le dramatique en même temps. Les acteurs sont très bons dans leurs rôles. Ce n’est pas le film du siècle, mais il n’en reste pas moins touchant.

Publié par :Meli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s