Aujourd’hui on se retrouve avec mon test de SUPER MONKEY BALL BANANA MANIA sorti sur PS4, PS5, XBOXONE, XBOX SERIES X, SWITCH et WINDOWS développé par RYU GA GOTOKU STUDIO et distribué par SEGA. Et pour ce test, j’ai joué à la version PS4.

Super Monkey Ball est un jeu de plate forme sorti en 2001 qui tournait à la base sur borne d’arcade avant d’atterrir sur les différentes consoles. Dans la lignée de ce jeu, il y a eu environ une douzaine d’épisodes, qui ne sont pas restés dans les annales du jeux vidéo. 

Vous avez dans ce jeu, deux modes. Le MODE SOLO et le MULTIJOUEURS

Dans le mode SOLO, vous devez franchir les différents plateaux de jeu en ralliant le point de départ à l’arrivée en ramassant le plus de bananes possibles, le tout enfermé dans votre petite bulle qui vous aide à aller très vite. Vous avez donc 300 niveaux qui sont assez variés et placés dans différentes zones, comme la jungle, l’océan ou les volcans et d’autres plus durs les uns que les autres. A chaque fin de zone où il y a dix niveaux à finir, vous aurez droit à une petite animation qui vous fera avancer dans l’histoire. Le gameplay est efficace sans rien révolutionner. Les graphismes sont jolis mais sans plus, c’est juste un sympathique portage qui n’apporte rien de neuf. 

   

Le mode MULTIJOUEURS ne révolutionne pas le genre non plus…bien au contraire. Là encore les graphismes ne changent pas. Mais ce qui impressionne, c’est la quantité de mini-jeux. Il y en a douze. Maintenant à savoir quel est l’intérêt d’une partie de baseball à deux, ou celle d’une partie de foot enfermé dans sa bulle (en réel c’est beaucoup plus fun je pense). Il y a peut-être le tennis ou le billard qui peuvent apporter un intérêt supplémentaire grâce aux changements de règles assez poussées comme le nombre de set, le type de terrain ou le type de billard auquel vous allez jouer et le nombre de manches.

Pour conclure je dirais que ce SUPER MONKEY BALL BANANAMANIA qui est censé apporter une nouvelle jeunesse pour les vingt ans de la franchise, rate son coup. Malgré les petites sensations de glisses lors des différents niveaux du mode SOLO, le jeu manque de profondeur et devient très vite lassant. Il en va de même pour le mode multijoueur, qui à part deux ou trois jeux va vite se faire remplacer par un Mario party lors de vos soirées jeux entre amis

Publié par :stephane mathieu

Gamer et collectionneur de pièces geek en tout genre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s