Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un roman qui est classé en fantasy mais pas que, il s’agit de « Rouge » de Pascaline Nolot aux Editions Gulf Stream que j’ai lu dans le cadre du PLIB 2021.

Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C’est là que survit Rouge, rejetée à cause d’une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu’il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal. Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d’autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle que tous surnomment la Cramoisie doit s’engager dans les bois afin d’y rejoindre l’inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou bien un sort pire que la mort qui attend Rouge ? Nul ne s’en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n’est jamais revenue…

rouge

#ISBN9782354887858 #PLIB2021

Ha ce roman ! Mais quelle claque ! Et dire que je ne l’aurais jamais découvert sans le PLIB, ça aurait vraiment été dommage.

Cette réécriture du petit chaperon rouge qui est assez libre est vraiment magnifique, tout comme l’objet livre avec ses tranches rouges et sa couverture chatoyante. Tout tourne vraiment autour du rouge et j’adore l’idée. On découvrira, en effet, le petit chaperon rouge, la grand-mère, les loups et tout ce qui tient du conte, mais avec les libertés qu’a prises l’autrice et c’est ça que j’ai kiffé. On découvrira également certains éléments qui nous ferons penser à d’autres contes, mais je vous laisse les découvrir par vous-même.

Dès les premières pages, ce roman a été comme une évidence, c’est comme si j’avais su qu’il n’allait pas me décevoir une seule fois jusqu’à la fin. Le premier chapitre ne nous dit pas grand chose, mais il m’a immédiatement fait vibrer et adorer le style de l’autrice. On est dans un roman de fantasy mais pas que ! Pour moi, il y aussi beaucoup de fantastique et l’horreur est également pas mal présente à certains moments et c’est ce qui m’a plu autant. Je vous laisse découvrir le début pour comprendre, mais ceux qui sont frileux de l’horreur, rassurez-vous, il n’y a pas que ça dans le roman.

Rouge. Les babines se teintèrent d’écarlate tandis que les crocs lacéraient la viande. Enragées par les gerbes de sang qui jaillissaient des chairs à vif, les mâchoires broyaient les os sans pitié et les panses affamées se gavaient

Le personnage de Rouge est tellement touchant, tellement intéressant, j’ai eu un énorme coup de cœur pour Rouge. On la prend énormément en pitié et, tout au long du roman, on est tellement proches d’elle qu’on se retrouve plongé dans sa peau. J’ai ressenti tellement d’émotions à la lecture de ce bouquin : de la peur, de l’angoisse, de la colère, de l’admiration et bien d’autres encore.

Déjà, j’ai ressenti beaucoup de colère face à l’attitude des habitants de Malombre, j’ai trouvé vraiment leur façon de réagir vis-à-vis de Rouge vraiment agaçante et énervante, ainsi que les mauvais traitements qu’ils lui infligent et j’en passe. 

Mais j’ai été admirative devant le courage de Rouge et plus je tournais les pages, plus j’étais admirative, car les découvertes que Rouge a faites ne l’ont pas découragée et lui ont donné envie de se battre. J’ai aimé son esprit combatif.

L’autrice alterne les chapitres entre flash-back et vie actuelle à Malombre et j’ai vraiment aimé cette alternance qui nous permet de revenir en arrière et de faire des découvertes plus que surprenantes. Elle aborde également beaucoup de thèmes qui sont d’actualité et j’ai vraiment aimé la façon dont l’autrice nous met face au fait accompli. Certes, c’est parfois un peu gore, mais cela sert l’histoire et non juste pour mettre du gore pour du gore. Ça n’empêchera pas les âmes sensibles d’être choquées, mais moi et le gore, on est copains donc tout s’est bien passé.

J’ai également beaucoup apprécié l’histoire qui tourne autour de la grand-mère ou la sorcière, vous l’appelez comme vous voulez et les premiers sangs des jeunes filles. Toute cette histoire est vraiment très bien imaginée. D’ailleurs, nous allons avoir beaucoup de rebondissements et de révélations autour de ces premiers sangs.

En parlant de rebondissements et de révélations, on peut dire que l’autrice a fait fort à chaque fois qu’elle nous posait une grosse révélation, je tombais des nues et je n’avais rien vu venir et surtout pas la fin concernant un personnage dont je tairais le nom. J’ai vraiment adoré toutes ces découvertes que l’autrice nous fait faire au fil de l’histoire et tous les thèmes qu’elle y aborde également.

Si vous aimez les réécritures de conte libres, les récits où se mêlent fantastique, fantasy et horreur, foncez ! Mais, attention, âmes sensibles, je me dois de mettre les warning.

Note : 5 sur 5.

Mais pourquoi on ne peut pas mettre 6/5 à un roman ?

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s