Hey hey les geekos, aujourd’hui, on se retrouve avec un roman feel-good qui est « Les indécis » de Alex Daunel, publié aux Éditions l’Archipel dans leur collection « Instants suspendus »

« Je ne vous ai pas demandé qui vous étiez. Mais quoi. Quel genre littéraire ? »

Voilà comment Max, 33 ans, est accueilli dans un bâtiment froid et austère avant de comprendre qu’il vient de mourir dans un accident de voiture. Il n’est ni au Paradis, ni au Purgatoire, mais à l’Inspiratoire où les morts doivent choisir un genre littéraire afin d’inspirer un auteur sur terre. Ils sont ainsi réincarnés en personnages de roman. Sous le choc de sa mort brutale, Max a plus de questions que de réponses. Il est, ce que l’on appelle, un « Indécis ».

Pour le guider, il peut compter sur Mme Schmidt, sa défunte professeure de français. Mais Max doit faire vite : il n’a que vingt-quatre heures pour prendre la plus importante décision… de sa seconde vie !

les indécis

#LESINDÉCIS #NetGalleyFrance

Ha ce roman ! C’est vraiment son résumé qui m’attirait. La couverture un peu moins, j’avoue qu’une tasse de café posé comme ça sur les livres, ça intrigue, mais je ne la trouve pas spécialement belle. Enfin, l’important, c’est le contenu et de ce côté-là, je n’ai pas été déçue du tout, bien au contraire.

On commence ce roman avec des genres littéraires et des étages et on se demande ce que les deux peuvent bien avoir à voir ensemble. Très vite, on fait la connaissance d’un grand brun à l’imperméable beige qui n’est autre que Max. J’aime beaucoup le ton qui est donné dès le début, on est vraiment intrigué par ce choix que doit faire notre protagoniste et puis cet homme en uniforme qui l’accueille nous fait nous poser beaucoup de questions également. 

Max est indécis, d’où le titre, et il va se retrouver face à son ancienne prof de français. Là, on commence à mieux comprendre ce qu’il se passe. L’histoire entre Max et Madame Schmidt est vraiment très belle et très originale, elle aussi. L’ancienne prof va avoir beaucoup de patience avec Max pour l’aider à comprendre où il est et pour lui faire trouver un genre, car il va lui falloir du temps pour qu’un genre lui fasse tilt. 

J’ai trouvé beaucoup d’originalité dans ce roman. L’intrigue en elle-même est vraiment originale. Le fait de devoir choisir un genre littéraire quand on passe du côté des morts, le fait que les morts soient réincarnés en un personnage de roman, vraiment, j’ai adoré. Du coup, ce roman est plein de références littéraires et c’est un réel plaisir de suivre toutes ces références. On sent vraiment l’amour de l’auteur pour la littérature à travers cette histoire et c’est magnifique. 

La plume de l’auteur est très entrainante et fluide, on se régale à la découvrir et on passe un super moment d’évasion dans le monde du livre.

J’ai vraiment aimé suivre Max dans sa quête du genre littéraire, du héros qu’il pourrait être, c’était vraiment un super moment. On découvre aussi certains moments de sa vie, au milieu de la mort et on le trouve encore plus attachant, à cause justement du côté cabossé de la vie qu’il a eu. 

Au cours de notre lecture, on se demande « Et nous, ne serions-nous pas aussi indécis ? » Arriverions-nous à choisir un genre littéraire dans lequel on veut se trouver comme ça sans réfléchir ? 

Si vous aimez les livres, vous aimerez ce roman, car il leur rend un véritable hommage ainsi qu’à la mort et au temps qui passe.

Note : 5 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s