Hey hey les geekos, aujourd’hui, je viens vous parler d’un roman fantasy, il s’agit de « La ville sans Vent » de Eleonore Devillepoix aux Éditions Hachette que j’ai lu dans le cadre du PLIB2021.

À dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ça tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

la ville sans vent

#PLIB2021 #ISBN9782017108443

Voilà un livre sur lequel je ne me serais sans doute pas attardée sans le PLIB, c’est certain. Du coup, ce prix littéraire a du bon, car je suis contente de l’avoir lu. 

On va commencer par le petit bémol, avant de passer au positif. J’ai mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire et j’avoue que j’aurais pu l’abandonner, mais heureusement, j’ai persévéré et j’ai bien fait, car il y a du bon dans ce roman et, finalement, plus on avance dans le roman, plus on se retrouve pris dans l’histoire. Il m’a fallu un peu de temps pour entrer dans le côté politique de cet ouvrage et j’avoue que ça m’a vraiment fait peur au départ mais, une fois adaptée à ce côté, il m’a plutôt plu. Je l’ai trouvé assez original.

On fait très vite la connaissance de Lastyanax, un jeune mage, qui est à peine âgé de 19 ans. J’ai beaucoup aimé suivre ce personnage tout comme sa disciple, Arka, âgée de 13 ans. Notre mage va devenir un très jeune ministre après la mort étrange de son mentor et j’ai vraiment apprécié le côté enquête visant à découvrir ce qui est arrivé au mentor de notre mage. Quant à Arka, on ne peut que s’attacher à son caractère et on ne peut qu’apprécier son évolution. On va suivre nos deux protagonistes avec beaucoup d’intérêt tant on va être pris dans leur histoire. L’apprentissage d’Arka est vraiment très intéressant à suivre.

Sinon, j’ai aussi été énormément touchée par le principe de la ville sans vent et de ses étages. Au fond, nous sommes dans un roman de fantasy, mais qui peut paraître réaliste par ses étages avec les plus riches et les plus pauvres. On pourrait comparer cette histoire d’étages à beaucoup de situations de la vie actuelle. 

On comprend par contre très vite le titre du roman. On se retrouve, en effet, à Hyperborée qui est une ville sans vent puisque située sous un dôme, mais avec des canaux qu’on a un peu de mal à imaginer.

Quant à l’intrigue, comme je l’ai dit, il faut le temps pour entrer dedans, mais une fois qu’on y est, il est difficile de lâcher ce roman tant on veut en savoir plus, et l’action et les révélations vont vraiment crescendo. Vraiment, mon avis a changé au fil de ma lecture. Au départ, je me disais que je m’arrêterais à ce tome 1 et pourtant, on arrive très vite à la fin de ce roman et on en veut plus. Une fois ce premier opus refermé, j’avais changé d’avis, je lirai le tome 2 très prochainement et je viendrai vous en parler, car je suis curieuse d’en savoir plus.

Note : 3 sur 5.

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s