Chercheuse intrépide, la doctoresse Lily Houghton quitte Londres pour explorer la jungle amazonienne à la recherche d’un remède miraculeux. Pour descendre le fleuve, elle engage Frank Wolff, un capitaine roublard aussi douteux que son vieux rafiot délabré. Bien décidée à découvrir l’arbre séculaire dont les extraordinaires pouvoirs de guérison pourraient changer l’avenir de la médecine, Lily se lance dans une quête épique. L’improbable duo va dès lors affronter d’innombrables dangers – sans parler de forces surnaturelles – dissimulés sous la splendeur luxuriante de la forêt tropicale. Alors que les secrets de l’arbre perdu se révèlent peu à peu, les enjeux s’avèrent encore plus grands pour Lily et Frank. Ce n’est pas seulement leur destin qui est en jeu, mais celui de l’humanité tout entière…

 – Mon Avis –

C’est un film dont le seul but est de vous rappeler au moins une douzaine d’autres films dont vous vous souvenez avec émotion et dont vous vous souviendrez peut être. Et il s’en sort presque entièrement grâce à ses stars charismatiques qui sont : Emily Blunt et Dwayne Johnson, qui vous font surtout oublier que vous regardez un film basé sur un parc à thème qui semble avoir été fait sur commande par le parc Disney. Porter des inspirations sur sa manche n’est pas un crime cinématographique, mais « Jungle Cruise », réalisé par Jaume Collet-Serra et écrit par Glenn Ficarra, John Requa et Michael Green, le fait souvent à son propre détriment.

651615651

Le montage est conçu de manière pardonnable impliquant des conquistadors espagnols, un prince allemand maniaque (un Jesse Plemons brillamment exagéré) et une Anglaise sérieuse, Lily Houghton (Emily Blunt), qui ont tous consacré leur vie à trouver un objet mythique appelé « Larmes de lune. » Après une introduction vraiment formidable où Lily est impliquée dans un cambriolage solitaire dans les archives d’un musée, elle et son frère MacGregor (Jack Whitehall) se rendent dans la jungle amazonienne où ils enrôlent un capitaine de bateau fluvial en difficulté, Frank (Dwayne Johnson), pour les diriger en bas de la rivière à la recherche de cet objet.

9851615615544

« Jungle Cruise » est sciemment et agréablement caricatural de sa conception de ses costumes, des effets  (bien que certains des animaux CGI soient d’une manière distrayante et bien mis en avant). Mais il s’enlise dans sa propre mythologie surexpliquée alors qu’il aurait pu simplement naviguer dans la simple quête d’une chose magique.

Frank est amusant, cependant. Les scénaristes lui ont donné une cargaison de jeux de mots ringards en guise de clin d’œil à la promenade du parc à thème, et Johnson le vend comme il le fait toujours. Il continue d’être très regardable et léger, son énergie est contagieuse.

Blunt, quant à elle, est tout à fait merveilleuse. Elle est une actrice complète et sans effort qui joue très bien en tant que Lily, et ce serait un plaisir de revoir ce personnage sur grand écran.

Mais il y a aussi un gros problème : « Jungle Cruise » ne fonctionne pas comme la romance qu’on penserait. Blunt et Johnson ont une chimie et des plaisanteries formidables, mais pas du genre romantique. C’est plus un partenariat platonique entre amis, ce qui est parfaitement bien, mais le script essaie de le forcer à être autre chose et cela semble tout simplement faux, d’autant plus que l’intrigue repose de plus en plus sur la relation de Lily et Frank.

De plus, malgré des efforts herculéens, Blunt et Johnson ne peuvent pas faire grand-chose avec un scénario qui se rabat trop souvent sur des stéréotypes comme le pantalon de Lily, la guitare de Frank et les obsessions matérielles de MacGregor. Il y a aussi des choix curieux en ce qui concerne la façon dont ils encadrent le sexisme et la misogynie de l’époque : est-il crédible qu’un groupe de scientifiques masculins qui ont vécu très récemment sous la reine Victoria trouvent risible de suggérer qu’une femme pourrait diriger une tribu amazonienne ? ?

MAIS, c’est une belle aventure avec deux véritables stars de cinéma qui pourraient très bien devenir un incontournable à revoir comme les films auxquels elle fait référence. Mais à première vue, cela apparaît surtout comme un hommage sérieux et sûr.

Publié par :heavy84

Collectionneur, Youtubeur, Joueur de Jrpg, Rpg, Jeux de sport mécanique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s