Hey hey les geekos, on part dans l’horreur avec FOG de James Herbert aux Editions Milady.

Cela commença par un tremblement de terre. Dans la confusion, au milieu des cris des victimes, personne ne prêta vraiment attention à ce brouillard jaunâtre qui s’échappait de la terre éventrée et que le vent eut tôt fait d’emporter vers la campagne anglaise. Puis des massacres inexplicables, déments, furent signalés sur le passage de la nappe de brouillard. Elle se mit à croître, progressant inexorablement vers les zones les plus peuplées d’Angleterre…

Fog

Ah, ce roman ! C’est lui qui m’a fait découvrir et aimer les histoires d’horreur et qui m’a également fait découvrir James Herbert dont il serait temps que je continue de découvrir la plume.


Et pourtant, je me suis procuré celui-ci en occasion tellement j’étais attirée par la couverture et puis par ce brouillard étrange qu’on nous annonçait. Je peux clairement dire que FOG de James Herbert fait partie de ces romans qui ont marqué ma vie de lectrice et dont je me souviendrai longtemps, car rien qu’à voir la couverture, je ressens à chaque fois les frissons que j’ai ressentis à la lecture, même des années plus tard.

Et puis, c’est pas rien, un roman qui vous fait accrocher à un genre et qui vous donne envie de découvrir d’autres romans de ce style. J’ai choisi de remettre ce roman à l’honneur ici, car je trouve qu’en littérature, l’horreur est un genre dont on ne parle pas assez et je trouve ça bien dommage, car je vais tellement plus me faire peur avec un bon roman d’horreur qu’avec un film.

On se retrouve immédiatement immergés par ce tremblement de terre et ce fameux brouillard qu’il est impossible de lâcher ce roman. On entre directement dans l’horreur et dans l’action, on tremble, on frissonne et on ne voit pas les pages se tourner. D’autant plus que les descriptions sont tellement bien réalisées qu’on peut s’imaginer les scènes sans aucun soucis et ça ajoute encore un côté frisson, comme je les aime, à l’histoire.

Le seul problème a été que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages présents dans l’histoire, mais au fond, je sais que c’est tellement j’étais prise par le côté horrifique de ce roman. J’en arrive juste à me poser la question : « Maintenant que j’ai lu d’autres histoires d’horreur, quel effet me ferait ce roman ? »

Attention, par contre, âmes sensibles, je préfère sortir les Warning, vous risquez d’être choquées par certains passages, mais, si vous aimez l’horreur et le frisson, foncez, vous ne serez pas déçus. En revanche, on m’a toujours conseillé de rester sur l’idée du bouquin et de ne pas regarder le film, pour éviter la déception. Qu’en pensez-vous ?

Note : 5 sur 5.

Alors, les romans d’horreur, vous aimez ? Vous pensez aussi que c’est un genre dont on ne parle pas assez, dites-moi tout !

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s