Concepteur

Dennis Talajic

Année

2017

Plateformes

Playstation 4, Nintendo Switch, Xbox one, Microsoft Windows et Google Stadia.

Synopsis

Six, une petite fille affamée doit s’échapper d’un mystérieux navire dont les habitants sont monstrueux.

Avis

Voici un jeu très sympa et glauque à la fois. Dès le commencement, on nous donne le ton avec un jeu assez sombre et ça sera ça, tout du long. Les quelques bribes de lumières se feront avec la lumière de Six et également les légers éclairages qui sont distillés dans les pièces. 

On commence avec un moment glauque terrible, un pendu. Nous suivons Six dans son aventure ou devrais-je dire, son périple qui n’est pas sans oublier son évasion de ce terrible endroit. Cette dernière passe sous le pendu et cherche sa sortie. 

Ce jeu est assez simple dans son ensemble. Nous voulons chercher beaucoup plus loin et nous nous attendons à tellement de logique que nous essayons de faire les choses trop compliquées. Donc sur ce point, c’est pas super réfléchi

Ce qui est intéressant, c’est de jouer avec un personnage sur une plateforme en 2,5D. Les angles de la caméra sont originaux, car nous avons véritablement l’impression que c’est filmé par une personne réelle. Ça nous donne l’impression de visionner un film. 

Les personnages monstrueux le sont réellement, surtout quand nous comparons la mignonnerie et la taille de Six à eux, qui sont énorme et totalement vilains on ne peut pas le cacher. Ils le sont quand nous jouons du moins parce qu’en y réfléchissant, ils nous font penser aux personnages des BD “Magasin général de Jimmy Beaulieu” au niveau des renflements des visages de chaque protagonistes. 

Une course folle entre les cuisiniers, le concierge avec ses longs bras (autant dire que celui-ci quand il nous choppe il ne fait pas semblant !), les convives qui bouffent littéralement comme des ogres et la dame (bon alors elle, elle ressemble plus à un spectre chinois qu’autre chose), donc on ne comprends pas vraiment le rapport avec les personnages précédents. 

Par contre, de jolis petits personnages viennent s’immiscer dans l’histoire. Ce qui est surprenant, c’est pas Six qui se nourrit. À vrai dire, on ne s’attend pas vraiment à ça. 

Point vraiment négatif de ce jeu, il est beaucoup trop court. Les chapitres s’enchaînent rapidement, des pièces qui ne servent pas trop à grand chose, juste à grossir un peu le jeu… C’est bien dommage, parce que ce jeu à tout pour être bon

Passons aux graphismes qui sont vraiment beaux, même si c’est un jeu qui requiert de fermer les volets de notre salon pour pouvoir voir quelque chose tellement il est sombre

Le gameplay n’est pas mal du tout, tout est assez fluide.

Le combat final est trop simple et beaucoup trop rapide pour un PEGI 16. On s’attend à ce qu’il y ait un combat avec des gros personnages monstrueux, comme nous avons eu tout du long et au final, nous avons droit à un combat avec un spectre de femme chinoise qui ne fait pas du tout peur, que nous arrivons à vaincre très rapidement et voilà ça se termine en haut des marches, ce n’est pas franchement le top. 

En bref

Une histoire très riche et intéressante. Des graphismes sublimes, un gameplay correct, mais une trop grande rapidité de jeu. Ce dernier a beaucoup de charme et pourrait être vraiment abouti si nous n’avions pas cette vision de bâclé à la fin et au niveau de la jouabilité rapide. C’est bien dommage. 

Publié par :Meli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s