Acteurs principaux

Carey Mulligan
Garrett Hedlund
Jason Clarke

Année

2017

Durée

2h14

D’après le livre Mudbound (Mississippi) de Hillary Jordan.

Synopsis

Dans les années 1940, après la Seconde Guerre mondiale, la famille McAllan débarque dans la ville de Memphis, dans le Mississippi, pour travailler dans l’agriculture et découvre la dure vie d’agriculteurs. Une autre famille, les Jackson, des exploitants agricoles, tente d’accomplir leurs rêves malgré le racisme et les barrières sociales auxquelles elle est confrontée.

Avis

On commence ce film par la fin et nous le savons directement, car peu de temps après, nous partons aux côté de Laura (Carey Mullingan) au début de sa rencontre avec Henry (Jason Clarke). Nous sentons que c’est une femme peu sûre d’elle qui rêve juste d’une belle et jolie famille, car quand vient sa rencontre avec Jamie (Garrett Hedlund) nous sentons une attirance directe entre eux. 

Puis l’histoire avance rapidement, son mariage, ses enfants, sa jolie maison et par la suite un déménagement avec une vie un peu moins passionnante qu’elle aurait voulue. Puis la ségrégation raciale commence à envahir l’histoire. Nous faisons la rencontre de Hap (Rob Morgan) et de sa famille que nous trouvons totalement attachante. Ce sont des personnes simples qui ne veulent qu’une chose, vivre simplement et tranquillement

Il y a un personnage en particulier que nous détestons, c’est Pappy (Jonathan Banks). Un vieil homme acariâtre qui n’a pas sa langue dans sa poche et raciste à souhait. Il va en faire voir de toute les couleurs à la famille de Hap et encore bien pire à Ronsel (Jason Mitchell) et Jamie son propre fils.

Laura, quant à elle, est un peu mise de côté dans l’histoire, même si elle revient très souvent. Nous la suivons dans son parcours et nous la trouvons tout aussi attachante qu’au début du film. 

Juste avant leur retour à la ferme, nous suivons Jamie et Ronsel dans leur engagement dans l’armée et donc dans la Seconde Guerre mondiale. Ronsel dans les chars et Jamie dans l’aviation, deux mondes différents, mais qui se rejoignent pour le même combat, la libération

Arrivés à la fin, nous passons dans un moment totalement traumatisant pour des personnages que nous affectionnons tout particulièrement. Des horreurs sans noms sont commises et nous avons même mal au cœur pour ces protagonistes. La toute fin est juste jouissive et très jolie

En bref

Voici un film qui nous emporte au cœur des années 40 dans le Mississippi où la ségrégation raciale était au plus haut de son échelle.

Ce film est parfaitement bien créé et tourné. Au début, nous avons quelques réserves concernant la longueur du film. Certains passages sont assez longuets, mais si nous poursuivons, nous apprécions de plus en plus l’histoire et Mary J. Blige est totalement méconnaissable dans le rôle de Florence. Tous les acteurs jouent parfaitement leurs rôles respectifs et nous finissons par beaucoup aimer ce film et encore plus la fin.

Publié par :Meli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s