Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un roman Feel Good avec son titre très gourmand. Il s’agit de « Si la vie te donne des citrons, fais-en une tarte meringuée de Charlotte Léman qui sort aujourd’hui aux Editions de l’Archipel.

Un roman aux saveurs douces et acidulées

Clémence chérit l’existence tranquille qu’elle s’est construite : une vie de couple paisible, un fils adorable et un travail d’assistante dont elle connaît tous les rouages. Un si bel équilibre vaut bien quelques concessions. Alors, avec le temps, Clémence a appris à arrondir les angles.

Son petit monde s’effondre le jour où son mari la quitte pour une femme plus jeune. Cerise sur le clafoutis, il lui annonce qu’il reste dans leur appartement tant que celui-ci ne sera pas vendu !

Clémence va devoir choisir : désespérer ou reprendre sa vie en main. Cette épreuve pourrait bien être l’occasion d’une revanche…

cover220615-medium (1)

#SILAVIETEDONNEDESCITRONSFAISENUNETARTEMERINGUÉE #NetGalleyFrance

En voilà un titre et une couverture bien gourmands, avouez qu’on ne peut que baver devant le premier roman de la nouvelle collection « Instants suspendus » de chez L’Archipel. Qui ne rêve pas d’une tarte meringuée au citron en voyant ce roman ? Haha vous vous demandez d’où vient le titre ? Ne vous inquiétez pas vous le saurez, je ne vais pas vous laisser languir.

Dans ce roman, on fait très vite la connaissance de Clémence, 43 ans, qui mène une vie plutôt heureuse entre son travail et sa petite famille (Antoine son mari et Gabriel, leur fils unique de 17 ans). Dès le départ, étant maman d’un ado de quasi 16 ans, il y a certaines choses qui m’ont fait sourire, car quand l’autrice parlait de Gabriel, j’avais cette impression qu’elle parlait de notre fils et de certaines choses qu’on a entendu pendant des années. Déjà, la description de Gabriel, j’ai eu l’impression que c’était notre Florian et je ne peux résister à vous mettre un extrait. L’autrice nous ouvre les yeux sur les idées préconçues et les clichés que les gens peuvent avoir en tête. 

Au grand soulagement de ses parents, il avait traversé l’adolescence sans faire de vagues. On les avait pourtant mis en garde. « Un garçon, tu verras, c’est pire ! » Aïe, que faire ? Fort à parier qu’il n’était déjà plus sous garantie. « En plus, fils unique, vous allez en baver ! » En faire un deuxième au plus vite, en croisant les doigts que ce ne soit pas un autre garçon.

Et si il y a une discussion qui m’a vraiment fait hurler de rire et qui m’a vraiment donné l’impression encore une fois de me retrouver avec mon fils, c’est bien celle-là. Je vous mets les paroles de la maman, c’est tout moi 🙂

-Bonjour, mon chéri, dit Clémence en ébouriffant ses bouclettes brunes

-Maman…

-Quoi ? Tu ne vas me reprocher ce champ de bataille sur ta tête quand même ? Je t’ai déjà dit de prendre mon démêlant, deux minutes sous la douche et le tour est joué.

Les points communs avec l’histoire s’arrêtent là, je préfère vous avertir, même si j’ai le même âge que Clémence. Mais, la preuve que je ne suis pas Clémence, c’est que je n’ai jamais été douée pour la pâtisserie, comparé à elle qui a une vraie passion. Très vite, on va s’attacher à notre protagoniste et on va se rendre compte à quel point Antoine, son mari, est un égoïste et on va se mettre à le détester.

Clémence a l’impression que tout va bien pour elle, mais ça ne va pas durer, car très vite, elle va se rendre compte que son mari la trompe et il va la quitter pour une fille bien plus jeune qu’elle. Là, tout va basculer car le pire de tout, c’est que Clémence devra continuer à vivre avec son ex-mari pendant un moment. Rassurez-vous Clémence a du punch, elle ne va pas se laisser aller bien longtemps et va prendre un nouveau départ.

J’ai vraiment beaucoup aimé le personnage de Clémence qui nous fait passer par beaucoup d’émotions, mais qui surtout nous fait rire. Elle n’a pas dit son dernier mot par rapport à son ex-mari et on va se retrouver dans des situations complètement hilarantes. Je pourrais vous en dire plus, mais préfère vous laisser découvrir certains éléments de l’intrigue.

La plume de l’autrice est fluide et légère, on ne voit pas les pages se tourner tant on est pris par l’histoire de Clémence et on arrive à la fin en se disant qu’on a passé un bon moment de divertissement et que le premier roman de cette nouvelle collection est assez réussi.

Note : 4 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s