La saga R TYPE est née en 1987 sur borne d’arcade. C’est un shoot’em up bien énervé avec des musiques et des décors psychédéliques à souhait. Développé à l’époque par LREM et Capcom puis Nintendo, il sombre dans l’oubli après être sorti en neuf épisodes sur toutes les plateformes possible et imaginables.

C’est alors qu’en 2020, NIS America et GRANZELLA décident de faire redécoller le vaisseau vers de nouvelles aventures.

On fait l’impasse sur le scénario dont on se moque (pour ne pas dire autre chose) littéralement, moi je veux juste monter dans le vaisseau et exploser le premier vaisseau qui vient en face de moi ! Dégommer la première plante qui me balance du poison sur la carlingue, choper des armes bonus pour exploser les boss de fin de niveau !!! Alors c’est parti ! On part à la découverte de R-TYPE FINAL2.

Le jeu démarre sur une petite introduction où l’on voit toute une équipe venir vous saluer avant votre départ en mission. Là, vous choisissez votre vaisseau, vous en avez trois au départ et en collectant différents objets, vous en aurez douze au final. Ensuite, vous décollez et on se retrouve en scrolling horizontal….A L’ANCIENNE !!!! Et ça, c’est bon.

Sauf que, ben, non en fait. À ma grande et triste surprise, le vaisseau avance tel un escargot dans l’espace, aussi rapide et à l’aise qu’un poisson rouge sur la terre. L’engin est d’une lenteur assez frustrante pour moi qui ait connu les bornes d’arcades et les versions Super Nes. Alors certes, il y a une gâchette qui permet d’accélérer et une autre pour ralentir le vaisseau, mais l’impression de vitesse n’est pas là. Auparavant, à chaque début de stage, vous arriviez comme une balle dans la première zone. Pas dans cet opus… Là, on arrive lentement, doucement mais sûrement.

En tant que défenseur de la galaxie, vous avez le temps d’admirer les décors qui, par endroit, sont profonds grâce à la 3D mais sans plus. Par contre, c’est très lisse et lumineux. Là où les anciennes versions donnaient du stress au joueur, là, rien. Mes seuls moments de frustration, c’est parce que je ne voyais pas un relief du décor ou un missile, ce qui, à la longue, me faisait perdre ma lucidité.

Le gameplay est très passable. Comme je le disais plus haut, le vaisseau est d’une lenteur incroyable. Vous pouvez vous diriger avec les joysticks ou la croix directionnelle. Pour les armes, ce sont les boutons carré, triangle ou R2.

Selon le vaisseau choisi, vous aurez différentes armes à dispositions. Et plus longtemps vous restez appuyé sur « carré », plus grosse sera l’attaque que vous déclencherez.

Les boss de fin de niveaux sont assez simples, et parfois, vous devrez juste lui tirer dessus assez longtemps sans bouger pour le tuer ou éviter ses pièges assez longtemps pour qu’il s’en aille.

Le jeu révèle quand même une petite difficulté grâce aux cinq niveaux de difficulté : entrainement, bambin, normal, bydo, r-typer.

Comme dans tout bon shoot’em up, les ennemis n’ont pas de mode aléatoire. Du coup, au bout de cinq minutes, vous connaissez le tableau par cœur ou presque. Et cela vous permettra de finir le jeu en environ 3h si vous êtes un chevronné de l’espace.

Malgré les défauts cités plus haut,  je ne peux m’empêcher de trouver ce jeu bon. Bon mais sans plus. Certes, le but n’était certainement pas d’en faire un GOTY mais il y a des points qui auraient pu être améliorés. La musique, les décors moins colorés auraient eu plus d’effet à mon goût. Et surtout un vaisseau rapide et maniable aurait été un minimum !

Le jeu est en anglais sous-titré en français, mais très facile à comprendre.

En bref, j’ai passé un bon moment sur ce R TYPE FINAL 2 sur ma Playstation 4, mais NISAmerica et GRANZELLA auraient dû mettre l’argent gagné pendant la campagne du crowdfunding sur une autre licence.

R-TYPE FINAL 2_20210429105836

Publié par :stephane mathieu

Gamer et collectionneur de pièces geek en tout genre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s