Bonjour les amis, pour mon premier avis littéraire sur Geek-O-Polis, j’ai porté mon choix sur Wave de Sonali Deraniyagala, un roman qui n’en est pas vraiment un car ce récit n’a rien d’une fiction…

Le résumé :

Le matin du 26 décembre 2004, un tsunami frappe l’Océan Indien. Sonali Deraniyagala, en vacances au Sri Lanka, son pays natal, en réchappe miraculeusement. Mais, de sa famille, elle est la seule. La vague lui a pris ses parents, son mari et ses deux petits garçons. Wave raconte l’histoire de ce jour, où elle a tout perdu, et de tous ceux qui ont suivi. Les mois, les années lorsque l’insupportable déchirement du souvenir succède aux premiers moments d’horreur. La matière de ce livre, c’est la peine impalpable, indescriptible de la narratrice. Sonali Deraniyagala réussit un récit poétique, sans concession et incroyablement digne sur comment survivre à l’inimaginable.

Mon avis :

Comme le détaille le synopsis, ce livre est donc l’histoire vraie, et effroyable, de l’une des survivantes de ce fameux tsunami de décembre 2004, le plus meurtrier de l’Histoire (entre 216 000 et 250 000 morts et disparus).

Il s’agit donc là du témoignage bouleversant et émouvant de l’auteure, qui a survécu à cet événement dramatique mais y a perdu toute sa famille : son mari, Steve, ses deux fils, Nikhil « Mal » et Vikram, mais aussi ses deux parents, sa meilleure amie et la mère de celle-ci.

Sonali Deraniyagala

Ce livre est le récit douloureux de sa reconstruction, longue et compliquée. Comment survivre à l’horreur ? Comment continuer sa vie lorsque l’on n’a plus de raison de vivre ? On suit donc Sonali Deraniyagala dans les instants qui précèdent la « vague » puis on vit avec elle la montée de l’eau, inexorable et inévitable. Pour survivre, l’auteure a dû s’accrocher à une branche, ce qui est une prouesse en soi car la force de l’eau devait être monumentale (il faut savoir que la vague avait une hauteur de plus de 30 mètres) et elle a été emportée à plus de 3 km de l’hôtel où elle résidait avec sa famille pour les vacances de Noël.

Même si le sujet du livre est tragique, on ne tombe jamais dans le pathos et l’auteure parvient à nous partager ses sentiments, ses peurs et sa détresse tout en restant humble et digne malgré la monstruosité de tout ça. On ressent sa tristesse, le vide qui l’habite lorsqu’elle réalise qu’elle ne reverra jamais ni ses parents ni son mari et, comble de l’horreur, ses enfants. L’auteure n’hésite pas à nous partager ses pensées, même les plus terribles. Pourquoi devrait-elle continuer à vivre ? Elle envisage très sérieusement de se suicider, sombre dans l’alcool et harcèle même les nouveaux locataires de son ancienne maison d’enfance…

On suit donc Sonali pendant plus de 7 ans après la catastrophe, sa reconstruction, sa résilience aussi et comment elle parvient enfin à surmonter le traumatisme du tsunami et de la perte de toute sa famille.

Wave a été un véritable coup de cœur en ce début d’année 2021, après une année 2020 en demi-teinte, niveau lecture. Ça faisait donc du bien, malgré le thème dramatique de ce livre.

Un livre bouleversant qui ne m’a pas laissé indifférente et gardera longtemps une emprise sur moi.

Note : 5 sur 5.

Publié par :Number 5

J'ai deux hobbies : lire des livres... et acheter des livres !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s