Hey hey les geekos, on se retrouve à nouveau pour un avis thriller avec Enquête troublante à Concarneau de Jean-Luc Bannalec aux Editions Presses de la cité.

Le docteur Chaboseau, notable respecté de Concarneau, est retrouvé défenestré. Ni sa femme ni ses proches amis, un pharmacien et un négociant en vins, n’ont idée du mobile du crime.

Alors que ses collaborateurs sont en vacances, et que ses beaux-parents arrivent pour le week-end de la Pentecôte, le commissaire Dupin découvre que le médecin était investi dans de multiples domaines : une collection de tableaux, des brasseries et conserveries locales, des projets immobiliers, sans oublier la construction navale. Autant de sources de conflit, et de pistes à suivre.

Pour démêler l’écheveau, il lui faudra attendre le retour de sa fidèle assistante Nolwenn, puis trouver un appui inattendu auprès de Simenon et de son roman Le Chien jaune, qui voit Maigret enquêter à Concarneau.

cover218145-medium

#EnquêtetroublanteàConcarneau #NetGalleyFrance

Vous me connaissez maintenant, il suffit d’une enquête troublante pour attiser ma curiosité, oui je suis faible. Ajoutez à ça la couverture et le résumé et me voilà avec une énorme envie de découvrir ce thriller. Je me trompe très rarement en choisissant mes lectures et, encore une fois ce roman en est la preuve, car je n’ai pas vu les pages se tourner et j’ai passé un bon moment. De plus, le fait que ce thriller tourne atour du roman « Le chien jaune » de Georges Simenon m’a donné envie de découvrir ce chien jaune que, honte à moi, je n’ai jamais lu.

En commençant ce roman, il ne faut pas s’attendre à être dans l’action dès la première page, mais ces petits moments d’évasion au départ et entre deux dans l’enquête sont super agréables. Il est vrai que j’aime les thrillers qui bougent et qui nous tiennent en haleine du début à la fin, mais de temps en temps, j’aime aussi m’évader. D’ailleurs, les moments d’évasion comme celui du début sont assez poétiques et du coup, on a vraiment l’impression d’être étendu dans l’herbe en compagnie du commissaire Dupin et on s’imagine le moindre détail avec bonheur. Depuis un an, depuis les changements qu’on a vécu, dès que je peux partir en voyage tout en étant dans mon lit, c’est un réel plaisir et, ici, on se retrouve en Bretagne. Si vous avez envie d’évasion tout en enquêtant, c’est juste le roman qu’il vous faut. D’ailleurs, je vous mets un petit extrait, rien que pour vous permettre de (re)découvrir la plume de l’auteur.

Le panorama est à couper le souffle. L’océan majestueux, les inquiétants écueils qui évoquent des écailles d’un monstre marin; plantés dans la mer, deux phares téméraires sur d’indistincts récifs et, dans le lointain, la fantastique île de Sein. Aucun endroit sur terre ne permet d’éprouver si intensément ce sentiment de bout du monde.

Avouez que ce petit extrait fait rêver et donne envie de s’évader ! Voilà, comme vous l’avez compris, vous aurez beaucoup de descriptions de la Bretagne, mais pas que. On suit Dupin qui veut faire une surprise à sa femme, mais rien ne va se passer comme il le veut, car, oui ses beaux-parents vont débarquer, mais l’enquête va aussi s’en mêler. Il va recevoir un coup de fil de Madame Chaboseau, la femme du docteur qui va annoncer la mort de son mari. À partir de ce moment-là, on va vraiment être dans la peau de Dupin et on va enquêter avec lui et on va trouver Madame Chaboseau assez bizarre. Là aussi, au niveau de l’enquête et des personnages, on aura beaucoup de détails, certains trouveront que c’est peut-être un peu trop, mais, de mon côté, je n’ai pas trouvé, car on sait qu’on n’est pas dans un thriller au rythme effréné. 

Ce thriller va se dérouler sur trois jours et donc en trois parties. Ce seront trois journées assez intenses où on va continuer à enquêter. J’avoue que je ne me suis vraiment pas attachée aux personnages, à part Dupin. J’ai plus été attachée à l’enquête qu’aux protagonistes. Est-ce une volonté de l’auteur ou est-ce mon cerveau qui s’est plus intéressé à l’histoire ? Bonne question ! Au cours de notre lecture, on va rencontrer plusieurs personnes qu’on pourrait soupçonner et l’auteur va nous mettre sur de fausses pistes en compagnie de Dupin et j’ai été surprise à la découverte du coupable, je ne m’y attendais pas. Et, bien sûr, au cours de la lecture, il y a de l’action, des rebondissements, des révélations et des découvertes qu’on prend plaisir à faire en compagnie de Dupin.

Quant au final, il n’était pas vraiment obligatoire, mais ça permet de faire connaissance enfin avec une personne qui a de l’importance dans la vie de Dupin et ça nous permet de nous évader et de rêver encore un peu avant de tourner la dernière page.

Et, bien sûr, n’oublions pas l’importance du Chien jaune dans l’enquête. Si vous voulez en savoir plus, il faudra découvrir ce roman.

Si je vous ai convaincu, n’hésitez pas à vous rendre en librairie ou à cliquer ici pour, vous aussi, découvrir Dupin.

Note : 4 sur 5.
Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s