Hey hey les geekos, aujourd’hui, pour changer, on se retrouve avec un roman un peu plus contemporain. Découvrez mon avis sur Rose de sang, rose d’Ouessant de Janine Boissard qui sort aujourd’hui aux Éditions Fayard.

Ouessant  : une île balayée par des vents contraires.
Astrid, 23 ans, dessinatrice de bandes dessinées, vient de s’y installer dans la maison que lui a léguée son grand-père.
Elle y retrouve Erwan, son amour d’adolescence, le séduisant «seigneur» de l’île, qui vit dans un manoir non loin de sa modeste demeure. Bonheur, il ne l’a jamais oubliée.
Mais, sur leur amour, plane une ombre, celle de Marthe, l’ancienne gouvernante du manoir, qui a décidé de tout faire pour les séparer.
Y parviendra-t-elle  ?

cover218123-medium

#RosedesangrosedOuessant #NetGalleyFrance

Ha, Janine Boissard ! Ça fait très longtemps que je n’ai plus lu de roman de l’autrice et, à vrai dire, j’en ai lu très peu. Pourtant, à chaque fois, je n’ai eu que des agréables moments de lectures et celui-ci ne déroge pas à la règle. Déjà, il faut avouer que la couverture est magnifique, le titre assez poétique et le résumé assez mystérieux. Bref, tous les ingrédients pour avoir envie de se plonger dans ce roman, ce que j’ai fait en une soirée tant la plume de Janine Boissard est fluide et entraînante.

Avant de commencer le roman, l’autrice nous laisse un petit mot, nous disant qu’elle aimerait que l’on écoute « Les roses d’Ouessant » de Louis Le Cunff sur une musique de Lucien Merer, car c’est la chanson qui lui a donné le titre de son roman et elle en cite également quelques vers à la page 43. J’avoue que je ne l’ai pas fait avant de lire le roman, mais je l’ai fait en écrivant mon avis et on retrouve énormément l’histoire du livre dans la chanson. C’est d’ailleurs un bonheur d’écouter cette chanson et de se remémorer certains passages du livre.

Le roman commence avec Astrid. On fait sa connaissance vers 12 ans. On comprend que sa mère ne l’a pas aidée à avoir une belle jeunesse et on découvre aussi très vite son attachement à la mer et à son grand-père. J’ai été conquise par le personnage du grand-père qui ferait tout pour sa petite fille, c’est tellement touchant et les sentiments entre les deux sont décrits avec tellement de justesse et d’une façon si poétique que ça en est magnifique.

Ensuite, Astrid va rencontrer Erik, elle va réaliser son vœu de devenir illustratrice et nous allons nous réjouir pour elle, car nous sentons qu’elle est vraiment attachée à l’illustration et aux signatures dans les salons et fêtes du livre. Son talent va être reconnu et ce n’est que du bonheur pour elle, comme pour nous.

Astrid va vivre au bord de la mer et les descriptions que l’autrice nous fait de ce lieu sont tellement magnifiques qu’on s’évade et on part en vacances le temps de notre lecture avec Astrid. On va faire la connaissance de nouveaux protagonistes comme Solène ou encore Erwan et sa femme, Enora, qui sont un couple assez mystérieux. J’avoue qu’Erwan a pas mal attisé ma curiosité au fil des pages. Je me suis posée beaucoup de questions sur ce personnage et c’est super agréable, j’adore ça, les personnages mystérieux. D’ailleurs, en parlant des protagonistes, j’ai vraiment aimé les différences qu’ils ont, on se retrouve avec certains qui sont complètement détestables, d’autres qui sont totalement attachants et certains sont aussi très mystérieux.

À travers la plume poétique de l’autrice, nous tournons les pages tant nous sommes passionnés par l’histoire et, en même temps, tellement impatients d’avoir des réponses à nos questions quant aux personnages mystérieux surtout Erwan. Nous tournons les pages avec une certaine curiosité et nous ne voyons pas les chapitres défiler tant nous sommes pris dans l’histoire. D’autant plus que les chapitres ne sont pas très longs et, du coup, on se dit : « Allez, encore un chapitre et encore un chapitre » et paf, nous voilà à la fin, sans rien avoir vu venir.

Surtout que j’avoue que la fin est vraiment très bien amenée, car on a la réponse à toutes nos questions. Mais je dois vous avouer que je n’ai rien vu venir sur le mystère Erwan et Enora. Je m’attendais à tout sauf ça. Quelle surprise ! L’autrice nous a apporté les réponses petit à petit, tout en nous laissant juste ce qu’il faut de suspense. C’est vraiment une belle réussite ! Une troisième personne est liée au mystère, mais je vous laisserais la découvrir par vous-même, je n’en ai pas parlé dans cet avis, mais, en lisant ce roman, vous la découvrirez très vite.

Si j’ai réussi à vous tenter, foncez, dès aujourd’hui, en libraire ou par ici.

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s