Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui avec un roman différent de mes lectures habituelles. On va partir dans l’auto-dérision avec 35 ans (dont 15 ans avant Internet) de Nora Hamzawi qui sort demain chez Mazarine.

Avec  l’autodérision et la lucidité qui la caractérisent, Nora continue d’explorer l’époque et d’en subir les absurdités.
Des cigarettes en chocolat à la clope électronique, du Nokia 3310 à l’Iphone, de Snake à Instagram, elle nous livre le récit de son passage à l’âge adulte sans passer par la case Tinder.
Partagée entre l’envie d’avoir des likes et la nostalgie du temps d’avant les réseaux sociaux, elle se demande comment évoluer sereinement dans un monde où tout ce qui nous entoure n’existait pas au moment de se construire.
Parfois mélancolique, souvent acide et toujours drôle, Nora dresse un portrait-robot sans fard de nos névroses à tous.

35 ans

#35ansdont15avantInternet #NetGalleyFrance

Eh oui, j’avais envie d’un peu de changement entre deux thrillers et j’ai trouvé le roman parfait. De l’humour et de l’auto-dérision, qu’est ce que ça fait du bien ! La plume de Nora Hamzawi était pour moi une découverte et je ne suis vraiment pas déçue, car elle a réussi à me faire passer un très bon moment et me faire m’évader des soucis du quotidien, tout ce que je cherche quand je lis ce genre de roman.

On commence avec un portrait robot qui donne le ton du roman. L’autrice nous parle de son premier journal intime, de présentation, des années 90 et des fameuses Buffalos que tout le monde portait sauf moi. Non pas que je ne les aimais pas, mais quand on est déjà grande, c’est pas vraiment le bon plan. Elle nous parle également de sa fascination pour le Japon et là tout de suite, me voilà hyper hypée. Bref, dès ce portrait robot, on est dans la peau de Nora, car en fait, elle nous raconte son histoire qu’elle écrit à la première personne.

Les titres des chapitres sont vraiment très bien choisis et reflètent à merveille leur contenu. L’autrice nous emmène au travers des années et de ce qu’elle a connu, elle ne nous dresse pas le portrait de ces années, mais bien le sien et on ne peut s’empêcher de rire tant l’humour et l’auto-dérision sont au rendez-vous. Ce roman, c’est une véritable bouffée d’air frais, mais aussi des souvenirs pleins la tête. Je vous parlais des Buffalos, mais il n’y a pas que ces grosses chaussures qui sont au rendez-vous dans ce bouquin. Souvenez-vous des cigarettes en chocolat, de votre premier Nokia 3310 et son Snake… ça nous semble bien loin tout ça.

Il y a tellement de références que je ne pourrais pas toutes les citer, mais une chose est certaine, Nora m’a rendu nostalgique à bien des moments. Entre autres quand elle revient aussi sur La Boum, La Boum 2 et Diabolo Menthe. Que de souvenirs ! J’avais la musique de La Boum en tête en lisant Nora ! Elle nous fait aussi revivre nos rentrées des classes et on se sent vraiment concernés tant c’est réaliste. Pour le reste des références, je vais vous laisser découvrir, d’autant plus que vous verrez que beaucoup sont utilisées avec beaucoup d’humour. Niveau musique, vous comprendrez aussi la version de Nora d’Octobre de Cabrel.

L’autrice fait aussi beaucoup de références à Beverly Hills, entre autres, la coupe de Donna avec laquelle elle a l’impression de se retrouver en rentrant de chez le coiffeur. D’ailleurs, par rapport à Beverly Hills, elle nous parle également de Luke Perry à la disparition de qui nous avons tous eu un pincement au cœur… Et je me suis beaucoup retrouvée en elle avec ce mal être des RIP partout sur les réseaux sociaux lors e la mort d’une personnalité.

On ressent vraiment l’attachement de Nora pour les années 90, mais on en vient également à Tinder, Insta, l’iPhone, bref toute cette technologie. On va découvrir l’autrice pendant 208 pages et elle va se livrer à nous sans aucun filtre et sans aucune retenue. C’est ce qui va nous faire passer un super moment de détente. D’ailleurs, je pense qu’après cette découverte, je vais craquer pour 30 ans (dont 10 ans de thérapie), l’autre roman de l’autrice car je suis très curieuse et j’ai envie de prolonger l’expérience de l’humour que Nora nous apporte.

Si vous aussi, vous êtes tentés par ce roman, foncez dès demain en librairie ou rejoignez ce lien.

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s