Hey hey les geekos, aujourd’hui, on se retrouve avec de la Fantasy et La princesse au visage de nuit de David Bry aux Editions L’homme sans nom.

Dans les bois vit la princesse au visage de nuit; ses yeux sont des étoiles et ses cheveux l’obscur. Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d’accueil. Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.

la princesse au visage de nuit

#PLIB2021 #ISBN9782918541721

Comme vous pouvez le voir, voici donc un autre roman que j’ai lu dans le cadre du PLIB. J’avoue que ce qui m’attirait vers ce roman, c’était principalement son résumé très tentant et très mystérieux. Je vous l’annonce : ce roman fera partie de mes 5 finalistes pour ce prix, car c’est un coup de cœur.

On commence par un prologue et si on a lu la quatrième de couverture, on comprend très vite qui sont les personnes qu’on suit dans ce tout début de roman. Ensuite, on se retrouve 10 jours avant le solstice d’été et on fait la connaissance d’Hugo, le personnage principal, pour qui j’ai eu un réel coup de cœur. C’est un personnage vraiment très intéressant sur lequel on va se poser des tas de questions et quelqu’un de vraiment très courageux. Jamais il ne va se laisser aller malgré tout ce qu’il a subi et on admire son courage. On a également ce mystère autour de la princesse au visage de nuit qui nous donne envie de tourner les pages pour en savoir plus, tant cette princesse nous semble étrange.

Actuellement, Hugo vit à Paris, une petite vie paisible qu’il a bien mérité après une jeunesse très malheureuse. Il a des amis avec lesquels il aime profiter de la vie et un métier qu’il aime et on comprend très vite pourquoi. Il travaille comme éducateur avec des enfants à problèmes. Tout se passe plus que normalement pour notre personnage principal, jusqu’au jour où il apprend le décès de ses parents dans un accident de la route. Décès qui va faire remonter des tas de mauvais souvenirs à la surface, car Hugo retourne dans le maison où il a passé une partie de son enfance. Il va également assister aux funérailles de ses parents et retrouver certaines personnes de son passé.

À partir de ce moment là, nous allons osciller entre thriller et fantastique et c’est vraiment le genre de mélange que j’adore, surtout quand il est bien dosé comme ici. David Dry a vraiment beaucoup de talent pour mélanger ces deux genres, nous entrainer dans une intrigue tout à fait palpitante et nous donner envie de tourner les pages encore et encore. Il y a le côté thriller avec l’enquête sur les parents de Hugo et le côté fantastique avec cette princesse au visage de nuit.

J’ai beaucoup aimé cette alternance : parfois, on retrouvait Hugo avec ses amis à Paris et à d’autres moments, on le retrouvait dans la maison de son enfance remplie de mystères. On est tellement pris dans l’histoire qu’on se pose des questions sur tout et sur tout le monde et c’est un réel plaisir. Ça nous permet en même temps de découvrir ses amis à Paris et l’ambiance de ce petit village où il a grandi. Beaucoup d’événements étranges s’y produise et j’avoue que j’ai vraiment aimé ça. Rien que l’histoire de la  petite voiture qui réapparait donne du peps à l’histoire. Ce n’est qu’un événement parmi tant d’autres que l’on va découvrir mais je vous laisse la surprise, je ne vais pas tout vous révéler et vous gâcher le plaisir.

Arrivés à la fin, on s’est imaginés pleins de scénarios sur cette princesse au visage de nuit et c’est vrai qu’on n’a peut-être pas toute nos réponses, mais, pour une fois, je me suis contentée de ce que l’auteur nous contait, ça m’a suffi, il ne m’en a pas fallu plus. Je pense que l’auteur a voulu faire travailler notre imagination sur ce final et nous laisser un peu imaginer la fin par nous-même.

Si je vous ai donné envie de découvrir cette princesse au visage de nuit, ça passe par ici

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s