Hey hey les geekos, me voilà aujourd’hui avec un thriller et mon premier coup de coeur de l’année avec Manhattan Sunset de Roy Braverman qui est, pour moi, une découverte de l’auteur, même si j’ai déjà eu l’occasion de le rencontrer en salon.

Il n’y a pas pire vengeance que ce qui blesse ceux qu’on aime.
À moins qu’on ne les tue.
Il n’y a pas pire obsession qu’un fantôme qui vous hante.
À moins que ce ne soit celui d’un ami.
Il n’y a pas pire crime que de tuer une enfant.
À moins de la tuer deux fois.

Un New York sombre et violent, avec des rues comme des canyons dans lesquels la vie se perd et la mort s’engouffre. Avec fracas parfois, comme lorsqu’elle vient saisir une petite fille, retrouvée assassinée, le corps mutilé, au milieu d’un amas d’épaves de voitures.
En équilibre précaire, accroupi tout en haut d’une pile de carrosseries déglinguées, Pfiffelmann interroge son partenaire, l’inspecteur Donnelli :  » Alors, tu en dis quoi ?  » Un début d’enquête somme toute normal.
Sauf que  » Pfiff  » est un fantôme, qui exige lui aussi la vérité sur les circonstances de sa mort. Comme si Donnelli n’avait pas déjà tout son soûl de crimes, d’obsessions et de vengeances. Comme si la ville ne lui avait pas déjà arraché un lourd tribut.
Pourtant, une fois par an, New York lui offre aussi un instant magique, lorsque le soleil couchant symétrique et flamboyant du Manhattanhenge prend la 42e rue en parfaite enfilade. Une illumination divine, comme la révélation d’un indice éclaire un crime d’une lumière nouvelle. Avant que tout, la ville comme la vie de Donnelli, ne sombre à nouveau dans la nuit.
Un polar noir et puissant, dans une ville que l’on croit connaître mais dont Roy Braverman fait un portrait inédit, aussi tragique et attachant que ses autres personnages, aussi à l’aise dans l’humour que dans le suspense, et porté par une écriture remarquable.

Manhattan sunset

#ManhattanSunset #NetGalleyFrance

Ah, ce roman ! Ça y est, je le tiens mon premier coup de cœur de 2021 ! Voilà un moment que je voulais découvrir la plume de Roy Braverman et j’ai donc sauté sur l’occasion pour lire ce thriller. Je ne sais par où commencer tant j’ai des choses à vous dire sur ce roman. Je pourrais commencer par le fait qu’il se passe à New York, par les différents protagonistes, par la plume de l’auteur ou encore par l’enquête, tant il y a de choses pour vous donner envie.

Bon, commençons par New York, j’avoue que le fait que l’enquête s’y déroule apporte un plus plus à ce roman car l’auteur nous fait voyager tout en restant scotché dans notre lit ou notre fauteuil. C’est vraiment un point très agréable, d’autant plus que Roy Braverman en fait vraiment des descriptions qui nous permettent d’imaginer où nous sommes.

Au niveau des protagonistes, on ne peut pas dire qu’on s’ennuie un instant surtout avec notre inspecteur Donnelli qui a deux collègues tout à fait différents. Il y a Pfiff qui le suit partout et qui ajoute une part d’humour à ce roman tout en ajoutant une part d’intrigue. Pauvre Donnelli, certaines situations avec Pfiff sont complètement cocasses, mais on en redemande tant elles sont bien imaginées et bien décrites. Bah oui, à part Donnelli, presque personne ne voit Pfiff et, du coup, on se marre à imaginer Donnelli parler tout seul face à d’autres personnages.

Bien sûr, il y a d’autres protagonistes que Pfiff et Donnelli, il y a ces inspecteurs du FBI desquels on a envie de se méfier et la nouvelle collègue de Donnelli, mais l’histoire Pfiff – Donnelly apporte tellement qu’on reste centrés sur nos deux personnages tout en surveillant les autres du coin de l’œil.

L‘intrigue est vraiment très originale, car on se retrouve avec Donnelli qui, apparemment serait le témoin de plusieurs meurtres dont celui de Pfiff, celui de son ex femme ou encore celui d’une petite fille. Tous ces meurtres auraient un lien et on est tellement pris par l’histoire qu’on ne peut que suivre Donnelli et enquêter avec lui. Plus ça va, plus on va s’attacher à Donnelli et se retrouver dans sa tête à savoir ce qu’il se passe tant on est happés par l’histoire. Pfiff apporte énormément de charme et de suspense au roman et j’ai vraiment adoré ça. Sans ce personnage fantôme, j’ai vraiment l’impression qu’il aurait manqué quelque chose au roman.

L’auteur a une plume tellement fluide et entrainante qu’on se retrouve face à un véritable page turner que j’ai lu en deux soirées. On se retrouve entrainé dans un suspense haletant qui est riche en rebondissements et en révélations et les pointes d’humour de Roy Braverman sont tellement bien placées qu’elles donnent juste un peu plus de peps à l’histoire. J’ai vraiment adoré ce mélange. Pour une découverte de la plume de l’auteur, c’est ce qui s’appelle une magnifique découverte qui me donne envie de continuer à suivre l’auteur.

Je n’ai qu’une chose à vous dire sur ce roman, qui sort aujourd’hui, foncez le découvrir sans plus attendre, si vous aimez les page turner, les enquêtes bien ficelées, les fantômes, les petites touches d’humour bien placées ou encore vous évader tout en restant dans votre fauteuil. 

Ce thriller est donc disponible, dès à présent, dans toutes les bonnes librairies ou en ligne si vous êtes trop pressés de le découvrir.

Publié par :L'antre du bonheur

Booktubeuse, blogueuse, amoureuse des mots. Lectrice de romans en tout genres, de mangas et de bandes dessinées :)

Un commentaire sur “Manhattan Sunset de Roy Braverman

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s