La catabase de Jack Jakoli

Hey hey les geekos, on se retrouve aujourd’hui pour parler à nouveau de thriller, oui je n’y peux rien, ça reste mon genre de prédilection. Découvrez La catabase de Jack Jakoli.

Elle émerge lentement, aveuglée par un projecteur.
Nue et enchaînée à une table métallique.
Près d’elle, un homme portant un masque de porc installe une caméra.
Il se retourne vers l’objectif et prononce quelques mots avant de saisir un marteau : « J’ai bien reçu vos paiements. Nous allons pouvoir commencer conformément à vos directives. »
Belgique, été 2006.
Un promeneur découvre un corps sauvagement mutilé.
Contraint d’intégrer la section criminelle d’un village tranquille, Matt entame sa première enquête.
Rien ne pouvait le préparer à ce qu’il va découvrir.
Tiré de faits réels, Jack Jakoli vous invite à prendre part à une terrible descente aux Enfers…

la catabase

Alors, tout d’abord, il faut que vous sachiez que ce roman, je l’ai lu il y a un moment déjà et pourtant je peux vous écrire mon avis comme si je l’avais découvert hier tant il m’a marquée. Ce thriller fait partie de ceux qui ont marqué mon année 2020. Bon, j’avoue que certaines personnes connaissant une de mes déceptions de 2019 m’ont dit qu’elles espéraient que j’aimerais ce roman, mais je n’avais aucune crainte.

Il faut aussi que vous sachiez qu’avec ce roman ça passe ou ça casse. Il y a eu beaucoup d’avis négatifs que je n’ai, moi-même, pas compris, mais les goûts et les couleurs, c’est comme ça, ça ne se discute pas. En tout cas, le résumé tout comme la couverture m’attiraient bien. La seule chose qui, comme d’habitude, me faisait peur c’était ce bandeau rouge sur le livre. Je me répète sans doute, mais je n’ai jamais confiance en ces phrases accrocheuses sur la couverture, car plus d’une fois elles m’ont déçues. Eh bien, pour une fois, j’ai envie de vous dire, fiez vous à cette phrase de Ghislain Gilberti, car on se retrouve face au premier roman de l’auteur et il a beaucoup de potentiel.

Attention, c’est vrai que le début peut avoir tendance à choquer les âmes sensibles, mais vous comprendrez qu’il va servir l’histoire et l’enquête. Ensuite, on va très vite suivre Yann et Matt notre duo d’enquêteur. On va très rapidement se dire que l’auteur est complètement tordu et pourtant, ce n’est pas lui qui l’est car ce roman est inspiré de faits réels. C’est encore pire de se dire qu’on ne lit pas une histoire imaginée mais bien un fait qui s’est vraiment déroulé. On a du mal à imaginer tant certaines scènes sont horribles. 

Ce qui m’a également conquis dans ce page turner, oui on peut le dire, c’est le côté Dark Net. Je dois être un peu dérangée dans ma tête, mais dès qu’on entre dans cette face cachée du net, je suis complètement happée par l’histoire. C’est tellement instructif, ce côté Dark Net et, en même temps, tellement immersif. On y découvre tellement d’horreurs qu’on a du mal à s’imaginer que c’est la réalité et pourtant ça l’est bien.

On sent vraiment que l’auteur connaît son sujet, ce qui est normal vu son métier et on en redemande encore tant ce premier roman a été réussi. Quant à la fin, je vous avoue que je ne savais pas à quoi m’attendre et j’ai été très agréablement surprise. Si vous aimez les romans noirs et les histoires vraies, c’est vraiment un bouquin à découvrir, vous ne serez pas déçus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s