Sega nous a toujours habitué à des jeux faits pour les fans. Des licences, Sega en a plusieurs qui ont marqué l’histoire du jeu vidéo comme Sonic, Puyo-Puyo, Shenmue et bien d’autres. Mais surtout, il ne faut pas oublier la série des Yakuzas, et justement le dernier va sortir dans quelques jours. J’ai eu la chance de me plonger dans Yakuza: Like a Dragon, et j’ai adoré !!!!!

Ce nouvel épisode, qui a été confié aux studios Ryu ga Gotoku, et bien sûr édité par Sega, s’annonce comme une nouveauté aussi bien sur le plan narratif que ludique de la franchise. Mais surtout ne l’oublions pas, la série célèbre ses 15 printemps en fin d’année.

Être Yakuza, c’est pas de tout repos

Dans cet opus, vous ne contrôlez pas Kazuma Kiryu mais Ichiban Kasuga, homme de main de la famille Arakawa du clan Tojo. Enfin homme de main, c’est un bien grand mot, c’est plutôt un homme à tout faire, un larbin plus exactement. Car oui Ichi a juré solennellement de toujours servir la famille Arakawa. Même s’il s’agit d’aller chercher un déboucheur de toilette (car oui on vous le demandera dans une quête). Mais bien d’autres activités vous seront demandées ou plutôt imposées par la famille, comme collecter l’argent, ou tenir compagnie au jeune maître, le fils de la famille Arakawa. Le ton est bien plus léger que dans les épisodes précédents, mais son sérieux revient au galop quand l’intrigue l’exige.

A la découverte de Yokohama

Dès les premières heures, vous arpenterez avec Ichi les rue d’Isezaki Ijincho à Yokohama, et déjà une chose que l’on peut dire c’est que :

  • Ça fourmille de détails
  • Les passants vaquent à leurs occupations (J’ai passé du temps à seulement regarder les passants aller et venir)
  • Les magasins sont vivants car du monde y entrent et en sortent
  • La ville est belle (test réalisé sur Xbox One X)
  • Les lieux de vie changent d’une rue à l’autre
  • Il y a une map très grande à visiter

Oui, la ville est vivante et j’ai découvert au cours de mes pérégrinations, des petits coins de la ville dans le renfoncement d’une ruelle ou devant un bar très sympa. Beaucoup de choses à découvrir sur cette ville qui est vaste, Vous découvrirez, bien sûr, les fameux magasins Sega, ainsi que les salles d’arcade où vous pourrez jouer aux jeux appartenant à Sega et même des salles de Pachinko. Malheureusement à l’heure où j’écris ces lignes, les centres de loisirs pour adultes n’étaient pas dispo, mais rien de grave, cela va arriver. De toute façon, entre les missions et mes balades j’ai déjà eu de quoi faire sur le jeu.

Un Yakuza sait évidemment se battre

Après seulement quelques minutes de jeu, vous allez pouvoir admirer tout le talent d’un Yakuza au combat. Si vous êtes fan de combat, Yakuza: Like a Dragon va vous plaire. Que les choses soient claires : Yakuza: Like a Dragon, il faut le rappeler est un RPG au tour par tour. Donc vous allez avoir le loisir de bien choisir vos attaques avant de rosser vos ennemis. Comme dans tout bon RPG qui se respecte, les combats seront un mix entre coups et gardes ! Grâce aux actions de combat qui se situent en bas de votre écran à gauche, vous aurez le choix entre les attaques banales, les gardes ou vous pourrez, en plus, lors de l’attaque de votre adversaire, appuyer au bon moment pour profiter d’une protection en sus. Mais vous aurez aussi la possibilité de vous soigner avec des bouteilles de bières (si, si, c’est vrai).

Mais il y a aussi quelque chose que j’ai trouvé assez cool, c’est les super attaques, car entre les attaques avec votre poing ou la possibilité d’attaquer avec une arme trouvée, vous allez avoir les coups spéciaux, où il faudra simplement appuyer sur X. Ils consommeront un peu de votre mana (barre verte), mais feront des dégâts colossaux. Et là, je peux vous dire que le gars en face d’Ichi va en prendre plein la… tronche, car notre ami Ichiban ne fait pas dans la dentelle.

Vas-y monte le son

Ah ça, on peut dire que Sega sait y faire avec ses jeux. Pour moi Sega rime avec bonheur. Pourquoi ? Parce que déjà Sega c’est plus fort que toi, il fallait que je la sorte à un moment ou un autre. Mais aussi parce que ça me rappelle mon enfance. A part ça, Sega touche à tout en terme de genres de jeux vidéo. Et la chose qu’on peut dire, c’est que dans Yakuza: Like a Dragon, il y a un condensé du savoir faire de Sega. La musique est géniale, elle peut être groovy, comme entrainante, mais aussi électro lors des combats, plus mélodieuse lors de certaines scènes.La musique dans le dernier volet de Yakuza est particulièrement présente, et je dirais même que Sega y a mis tout son cœur.

Youpi ! J’ai level up

Oui messieurs, dames, vous êtes dans un RPG , et comme tout RPG, quand il y a un gain de niveau, hop, on s’empresse d’aller voir dans le menu et de fouiller pour savoir quelles aptitudes sont à améliorer.Aux fils de vos combats, vous obtiendrez effectivement le fruit de vos victoires, c’est-à-dire des points d’EXP. Grâce à ces petits points, vous grimperez l’échelle de la renommée.

Un Yakuza reste un Yakuza

Pour conclure, Sega a fait avec son jeu Yakuza: Like a Dragon un énorme coup d’éclat. Pour me comprendre, le jeu à un un gameplay au tour par tour maîtrisé et une narration soignée aux petits oignons. Ce nouveau Yakuza cimente une fois de plus la réputation de la série en tant que jeu de rôle japonais. Et il est bien parti pour la course au jeu de rôle de l’année. Les fans actuels de la licence seront aux anges, mais les curieux qui voudront se plonger dans la castagne avec un brin de rigolade aussi. Sega s’est relevé les manches pour nous concocter un super jeu.

Ah, une chose à ne surtout jamais oublier, Sega c’est plus fort que toi !!!

Publié par :aurenzlia

Un commentaire sur “Le test de Yakuza: Like a Dragon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s