{Halloween Party} Présentation du livre Seppuku de Romain D’Huissier

J’avais depuis peu envie de me plonger dans le Japon, et ses batailles à coup de Katanas, Wakizashi et autres joyeusetés du genre. Quand je suis tombé sur cette maison d’édition qui proposait un livre parlant de combats aux sabres dans un Japon ou règne une certaine terreur. Alors voici la présentation du livre Seppuku de Romain D’Huissier aux éditions Ogmios.

Déjà l’écriture du titre est assez parlante, une écriture en rouge vif, assez percutante, on est sûr que l’on se plonge pas dans une histoire de jardin japonais avec en son centre un cerisier japonais, dont les fleurs s’envolent aux quatre vents. Non non je vous rassure, on va parler de sang, de tripes, de viscères, de violence, de mort, et bien entendu de Seppuku!! Mais je vous vois venir en me disant c’est quoi Seppuku ?

Le Seppuku ou Le hara-kiri qui veut dire littéralement coupure au ventre, est un suicide par éventration pratiqué par les samouraïs au XII e siècle, on peut dire qu’ils en avaient dans le ventre. Cette pratique était plus représentée comme un rituel que comme un suicide, c’était même un honneur de se faire le Seppuku. Cette pratique a depuis été abandonné officiellement en 1868.

Romain D’Huissier commence son histoire en nous emmenant dans les plaines d’Okigara, ou une bataille vient d’avoir lieu. Le clan Asagawa faisant ses manœuvres militaires du jour, vient de se faire terrasser par cinq guerriers surpuissants, au pouvoirs surhumains, monstrueux. Ce sont les cinq Oni de Nagaki.

Lors de cette fameuse bataille, seul un jeune guerrier va en réchapper, un tout jeune samouraï, qui aux portes de la mort, va se voir offrir le choix de rester où il est, avec ses frères d’armes ou de se relever pour accomplir un vengeance implacable sur les cinq Oni. Naigo Kurogane va en effet choisir la main tendue par Abe no Seimei et la vengeance par la même occasion.

Romain d'Huissier – Ogmios Editions
Romain D’Huissier

Naigo se retrouvera sans son Ame, bien conservée dans une jarre par Abe no Seimei qui s’avère être un Onmyôji, un magicien. Cela apportera force et vigeur à Naigo mais aussi protection, car Naigo n’est plus que poussière et chaque coup et entaille lui font perdre non pas du sans mais bien de la poussière. Est-il encore humain ? Naigo Kurogane se pose la question, et trouve qu’il ressemble plus au Cinq guerrier démoniaque qu’a un humain, car oui il est devenu bien plus, un Shikabane, un mort vivant aux veines remplies de cendre. Un être immortel tant que son Ame est protégée.

Mais la vengeance est trop forte, et Naigo veut la mort des cinq Oni de Nagaki, accompagné d’un Katana du nom de Himei, un sabre maudit il fera la rencontre de Netsuko, une pretresse d’Amaterasu. Et à eux deux il partiront à la chasse aux Oni.

Mais que cherchent les Oni, et que veulent-il accomplir, quelqu’un ou quelque chose est derrière tout ça et tire les ficelles peut être ?

Pour moi ça a été un vrai plaisir de me plonger dans ce livre, c’est un ouvrage qui a une ambiance étouffante et oppressante à souhait. Le livre vous met tout de suite en condition, et les scènes sont assez explicites et détaillées pour que vous en ayez la nausée. Car oui monsieur Romain D’Huissier a voulu non seulement écrire mais aussi et surtout nous présenter chaque scène comme si nous y étions.

Pour conclure, Seppuku est un très bon livre, avec une histoire accrocheuse, qui nous embarque dans une épopée fantastique qui nous prend aux tripes et c’est le cas de le dire.

Si vous souhaitez vous procurer Seppuku c’est par ici. Et voici le lien des Editions Ogmios pour découvrir tout leurs livre, ici.

Voici ma présentation du livre Seppuku:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s