J’ai joué à 9 MONKEYS OF SHAOLIN

9 Monkeys of Shaolin est un jeu indé des studios Buka Entertainment et Ravenscourt et distribué en Europe par Koch Média. Il est disponible sur Playstation 4, Xbox one et Switch.

Pour le scénario, vous incarnez un jeune pécheur du nom de Wei Cheng qui a vu son village attaqué par des pirates sanguinaires. Seul et en quête de vengeance, il sera recueilli par les moines du Temple Shaolin qui avait déjà repoussé l’invasion de ces barbares il y a fort longtemps.

L’histoire est découpée en chapitres et dans chaque chapitre, il y a des missions à effectuer. 9 Monkeys est un beat them up à l’ancienne qui en reprend tout les codes auquel vous pouvez ajouter une certaine évolution du personnage. Plus vous faites de missions, plus vous apprenez des techniques puissantes avec ou sans armes. Chaque mission démarre par un « briefing » fait par l’un des moines du temple.  Après ce briefing, vous pourrez passer dans ‘l’arbre de compétences »  (comme dans Assassin’s Creed) pour améliorer votre personnage ou récupérer une arme puissante.

Comme dans les grands classiques du genre, Street of Rage ou Double Dragon, à la fin de chaque chapitre, il y a un boss particulièrement tenace. Chaque boss représente l’un des boss des pirates que vous devez affronter pour assouvir votre vengeance.

Les commandes du jeu se prennent très vite en main. Les différents combos se font assez rapidement et pour les maîtriser, vous êtes assisté  de l’un des maîtres les plus forts du temple. Le plus souvent, ils s’exécutent avec le boutons ABXY, ZR et ZL.

Le design est très soigné et sobre. Les déplacements sont horizontaux, dans des décors très variés, on passe d’une scierie à un village en flamme ou une forêt de bambous. Les couleurs passent du noir au blanc et reviennent à la couleur selon le scénario. Parfois, dans le décor on s’y perd un peu lorsque l’on est attaqué par plus de quatre ennemis en même temps. À ce moment-là, la caméra n’est pas assez réactive et l’on regrette le scrolling horizontal.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’un des gros points faibles de ce jeu est sa courte durée de vie. Les tableaux et missions s’enchaînent assez rapidement, mais du coup, on arrive assez vite à la fin du jeu. Si vous êtes doué, il vous faudra environ  dix heures pour venir à bout du jeu, qui pour une bonne vingtaine d’euros, vous fera tout de même passer un bon weekend.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s