Il est temps de rentrer au hangar et de vous faire un petit topo sur mon expérience « Squadrons » à la tête de l’escadron « Titan » pour l’empire mais aussi « Vanguard » pour la nouvelle république.

Ce jeu est destiné à être un one-shot, il se veut court malheureusement (14 missions au total en solo) mais tout l’intérêt de celui-ci réside dans son mode « VR » car il est possible de faire l’intégralité du mode story mais aussi tous les modes online via votre « PSVR » ou tout autre appareil supportant cette technologie, ce qui renforce l’immersion, et encore plus si vous disposez du « Thrumaster T-flight Hotas 4« 

Test Vidéo VR Intégral.

Vous disposez aussi de 5 types de vaisseaux pour chaque camp, du sensationnel X-wing au terrifiant Tie-Fighter, vous êtes amené à effectuer différentes phases de mission prenantes avec des attaques de croiseurs stellaires mais aussi des objectifs plus stratégiques comme l’escorte ou la protection de bâtiments.

Touche pas à mon tableau de bord !

Ce qu’il me semble essentiel de souligner, c’est qu’une fois a l’intérieur de votre Cockpit, vous pourrez gérer votre vitesse, la puissance de vos tirs, la direction et l’efficacité de votre bouclier ainsi que les ordres disponibles pour votre escadron. Passer en vitesse lumière est devenu possible depuis votre salon et manette en main. L’IA se défend réellement et loin d’être useless, vous pourrez assurément compter sur les autres pour réaliser vos objectifs. Avant le départ, une interface de modification est à votre disposition pour changer l’aspect de votre engin et ses options (Turbo-laser, réacteur, générateur de bouclier, arme secondaire et principale).

Certains panoramas sont magnifiques.

Quel avenir pour cet opus ?

Star Wars Squadrons est proposé en moyenne entre 30 et 40 euros, le souhait de l’éditeur était de fournir un jeu complet avec un début et une fin sans contenu additionnel via un season pass ou dlc supplémentaire même si des mises à jour de stabilité et de corrections de bug seront sûrement sur le cahier des charges de EA.

Ceci est un « bien pour un mal » car malgré l’approche plutôt honorable, certains joueurs vont se demander si il ne sont pas laissés sur le carreau en attendant la prochaine génération d’œuvre sur console. Seul l’avenir nous le dira.

Le patriotisme impérial et républicain au cœur de l’intrigue

Ne passons pas par 4 astéroïdes

En toute objectivité, le jeu n’est pas mauvais malgré quelques défauts et une courte durée de vie, Squadrons a le mérite de nous faire replonger une nouvelle fois dans une aventure inédite et une nouvelle histoire « Canon » à l’œuvre originale, ce qui n’est pas rien en soi. Même si le VR mérite une note favorable supplémentaire, l’immersion n’en reste pas moins acceptable et le gameplay bien pensé nous laisse la liberté de pouvoir contrôler et d’être aux commandes de nos vaisseaux favoris que ce soit du côté de l’empire comme de la nouvelle république.

Je ne bouderais pas ce titre, j’ai apprécié chaque moment et chaque partie mais ceci étant dit… 14 missions, c’est trop rapide, même avec une difficulté augmentée ! Pour ma part, j’ai joué en mode « Pilote », ce qui équivaut à « intermédiaire » dans le jargon courant et je n’ai mis que 2 jours à le terminer.

Le mode multi-joueurs reste cependant basique, il est similaire a celui de Battlefront 2 avec des objectifs et des récompenses à la clé en cas d’accomplissement de ceux-ci.

Publié par :Warmelin Gaming

Rédacteur Geek-o-polis passionné par l'univers #StarWars Canon/Legends

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s