Bruce Campbell, la légende du slasher movie

Ceci n’est pas un article journalistique mais plutôt une rétrospective brève sur un acteur que j’affectionne énormément.

Groovy baby ! Une phrase qui résonne encore depuis des années dans la tête des adorateurs d’un acteur que je qualifierais aujourd’hui de légende du « Slasher Movie ». À la fois dramatique et drôle, il m’a plusieurs fois fait rire aux larmes et je voudrais lui rendre hommage.

Biographie :

Bruce Campbell est un acteur américain, également ingénieur du son, écrivain, producteur de cinéma, réalisateur et scénariste. Il est né le 22 juin 1958 à Royal Oak, dans le Michigan.

Il est principalement connu pour son rôle d’Ash Williams dans la saga Evil Dead.

Ami de Sam Raimi depuis ses tout débuts, il est surtout connu pour avoir joué le rôle de Ash Williams dans la saga Evil Dead. Il est un des membres fondateurs de la société Renaissance Pictures qui sert à financer les projets de Sam Raimi et de Campbell. Il reprend d’ailleurs son rôle en 2015 dans la suite de la saga en série télévisée : Ash vs. Evil Dead.

Par la suite, il devint un acteur de séries B. Il a joué le rôle d’Autolycus dans la série Xena, la guerrière. En 2007, il a obtenu l’un des rôles principaux de la série Burn Notice. Il effectue également plusieurs caméos dans les films de Sam Raimi, comme dans les trois films de Spider-Man : dans le premier, il est le commentateur de ring où Peter combat pour gagner de l’argent, dans le deuxième il joue un employé dans un théâtre et dans le troisième, il prend le rôle d’un employé dans un restaurant. (Source)

Bruce Campbell a la Comic Con pour parler de Ash Vs Evil Dead

Un trio de légende

Si je vous parle de « Cadavéreux » ou bien de « Chez prix bas les prix sont bas », si ceci résonne dans votre tête, c’est que vous avez déjà entendu parler de cette saga de légende que sont les films « Evil Dead » de Sam Raimi qui sont au nombre de 3 et dernièrement une excellente série « Ash Vs Evil Dead ». Ne me demandez pas de vous parler du catastrophique remake sorti en 2013 car sinon, je ferais surement un ulcère avant de pouvoir terminer cet article… Concentrons-nous sur l’essentiel.

Le début de la fin… Ash et sa copine veulent prendre des vacances et s’éloigner de la vie insupportable de la ville, rien de mieux qu’un chalet abandonné et poussiéreux, me direz-vous. Cependant, ils ne sont pas en mesure de gérer ce qui les attend au bout du chemin… Le nécronomicon ex mortis (un livre satanique écrit en lettre de sang qui a le pouvoir de réveiller les morts et de lancer l’apocalypse sur terre) !

Notre personnage n’a pas toujours été celui que l’on connait dans la série, il développe vraiment son coté humoristique a partir du troisième film « L’armée des ténèbres », qui est bon mais a l’opposé des deux premiers qui se veulent un peu plus sérieux. Mais c’est ce qui contribuera à le hisser aux rangs de légende du slasher movie.

Un extrait du troisième volet l’armée des ténèbres

Après les événements de ce dernier, notre héros retourne dans sa ville natale afin de couler des jours heureux. Comment l’en blâmer… Morts-vivants, armée de squelettes, un jumeau maléfique : qui n’aurait pas sa dose ? Il reprend son travail de vendeur de supermarché et tout roule pour le mieux, l’alcool coule à flot et les coups d’un soir s’enchaînent jusqu’à ce que son passé le rattrape… En route pour la série « Ash vs Evil Dead » !

Une scène mémorable

Et les jeux vidéo dans tout ça….

La licence a connu un tel succès que son adaptation ne s’arrête pas à l’aspect cinématographique. Jeux vidéo, série d’animation, romans etcomics rendent l’univers macabre encore plus attrayant. J’aimerais vous parler d’un certain opus qui résonne dans ma tête comme le tambour de Jumanji… « Hail to the king » sortie sur Playstation en 2000 est un survival-horror et le jeu qui se rapproche le plus de l’œuvre originale.

Vous allez bûcher pour pouvoir le terminer..

Inutile de vous parler de la difficulté de ce jeu qui reste a mon sens prévu pour nous en faire baver. Le jeu a mal vieilli mais il reste un must du genre et un pèlerinage obligatoire pour les fans du personnage. J’en garde un excellent souvenir, un passé joyeux mais des nuits de terreurs qui encore aujourd’hui, malgré le recul, continuent de me pétrifier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s