J’ai testé WINDBOUND

WINDBOUND BRAVE THE STORM, des studios 5LIVES STUDIOS  et distribué par KOCH MEDIA, est un jeu d’exploration où vous incarnez une jeune femme, KARA,  qui s’est échouée sur une île suite au naufrage de son bateau. Le but est de retrouver vos amis et votre famille ainsi que de lever le voile sur votre histoire personnelle.

À première vue, le design s’apparente à un Zelda Wind Walker :  de la couleur, du cell shading, un bateau à construire soi-même, des îles à visiter… et c’est tout! On arrête là la comparaison avec le héros d’Hyrule. Car ensuite, dans l’esprit, on est plus dans un rogue like. En effet, à chaque mort, vous recommencez au début du chapitre (perso, ça me rebute un peu).

Dans WINDBOUND, vous devrez faire attention à tout. Surtout à votre inventaire car vous ne pouvez pas emporter 6 types d’objets différents avec vous, et vous ne devez prendre qu’un nombre maximum d’objets à chaque fois…. Oubliez le sac a dos sans fond de Link !

Il vous faudra gérer votre endurance (la barre jaune) car elle va baisser au fur et à mesure. Du coup, si vous ne la recharger pas avec les différentes ressources trouvées (comme des petites baies) ou tuées (phacochères ou autres encorneurs), elle baissera et votre niveau de vie aussi… ce qui entraînera votre mort. Quand vous chasserez, au début, ce sera assez long car vous n’aurez sur vous que votre couteau et des pierres. Mais au fil du temps, et de l’évolution de vos armes, ce sera plus simple.

Dans chaque chapitre, vous devrez trouver trois clefs. Ces trois clefs, en formes de coquillages, sont à trouver sur différentes îles, et vous donneront accès à une salle pour découvrir un bout de votre histoire personnelle.

Le gameplay est convaincant malgré quelques défauts de caméra, ce qui empêche de bien combattre ou de grimper pour trouver les clefs. La visée pour utiliser votre fronde n’est pas très compliquée mais pas facile à doser au début.  Les mouvements des corps sont un peu rigides et assez prévisibles pour les ennemis.

Visuellement, grâce au cell shading,  tout est très bien retranscrit selon la période du jeu :  la pluie, la nuit, le jour etc.  On est assez rapidement dans le bain. Juste un petit bémol, les nuits sont un peu trop courtes à mon goût.

Les expressions du visage de Kara lors des cinématiques sont bien visibles et l’on sait tout de suite l’émotion ressentie à ce moment-là.

La bande son est assez simple et efficace sans faire dans le grandiose, elle aussi transmet bien l’émotion du moment.

Pour finir, je dirais que WINDBOUND BRAVE THE STORM est un bon jeu, sans prétention mais avec un fort potentiel et un capital sympathie qui pourrait faire de ce jeu de 5LIVES STUDIOS,  un titre qui marquera les esprits quand il aura trouvé son public.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s