Scarlet Nexus présente un monde « Brainpunk »

L’équipe de développement de Bandai Namco appelle Scarlet Nexus un jeu « brainpunk », et ce terme correspond vraiment au monde que le jeu crée…

Scarlet Nexus a été initialement annoncé en mai et est devenu le premier jeu Playstation 5 disponible en précommande sur Amazon . Depuis lors, les joueurs ont pu bénéficier de plus d’informations sur le jeu, et Bandai Namco a même créé un nouveau mot pour le décrire : « brainpunk ».

Récemment, Scarlet Nexus a montré l’esthétique du jeu RPG anime-action à travers une nouvelle bande-annonce lors de la soirée d’ouverture de la Gamescom .

Dans cette bande-annonce, les fans du jeu peuvent avoir un meilleur aperçu de ce monde, des monstres qui l’habitent et des raisons pour lesquelles ce nouveau monde vient enrichir le jeu. L’équipe de développement du jeu a aussi fait une présentation virtuelle des aspects supplémentaires de Scarlet Nexus .

Alors que certains disent qu’une sensation « cyberpunk » se dégage du jeu, ce dernier présente, en fait, une nouvelle tournure de ce concept. L’ équipe de développement de Bandai Namco avance le terme de «brainpunk» pour décrire le jeu car la plupart des progrès technologiques ont à voir, directement, avec l’esprit des personnages. Au lieu d’avoir des smartphones, ces personnages utilisent la technologie implantée dans leur cerveau (appelée PsyNet) et peuvent communiquer de cette façon ou remplir eux-mêmes toutes les fonctions de ces appareils.

5165165

Grâce à PsyNet, les personnages du jeu sont liés mentalement. La technologie liée au cerveau leur donne également des capacités spéciales qui peuvent être utilisées pour lutter contre les ennemis que le jeu présente aux joueurs. Le protagoniste Yuito Sumirage peut également utiliser les capacités de ses coéquipiers via cet appareil, faisant apparaître des tubes rouges sur le dos d’un soldat pendant le combat. Ce mécanisme a également donné son nom au jeu : Scarlet Nexus .

Yuito fait partie de l’Autre Force de Suppression, qui cible et élimine les ennemis du jeu, connus sous le nom d’Autres. On apprend que ces monstres peuvent prendre des formes inhabituelles qui combinent des objets organiques et artificiels de manière surprenante. D’autres s’attaquent aux zombies dans le sens où ils mangent le cerveau des humains, ce qui peut être directement lié à la connectivité que les humains partagent via leur technologie PsyNet. D’autres semblent littéralement pleuvoir sur la ville du jeu de New Himuka en raison d’une « ceinture d’extinction » en forme de brouillard, que les joueurs pourront voir par eux-mêmes sur des consoles telles que la PlayStation 5 .

Avec cette nouvelle technologie liée à l’esprit que les personnages principaux utilisent pour étancher la soif de cerveaux des monstres, il était logique que le jeu Bandai Namco gagne ce surnom de «brainpunk». Alors que les humains peuvent sembler étroitement liés les uns aux autres grâce à leurs capacités psychiques,  Scarlet Nexus veut surtout essayer d’explorer l’idée de la solitude. Les fans devront attendre la sortie du jeu, sur les consoles actuelles et celles de nouvelle génération, pour voir s’il remplit ses objectifs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s