Guillaume Pierret

Bonjour Guillaume, merci d’avoir répondu présent pour cette interview pour Geek-O-Polis.

Je vous laisse vous présenter :

Je suis un réalisateur et scénariste, dont le premier long-métrage vient d’atterrir sur Netflix.

Comment êtes-vous devenu réalisateur et pourquoi ce choix ?

J’ai commencé la réalisation en autodidacte il y a 15 ans, dans le sud-ouest. À raison d’un nouveau court-métrage par an, je prenais plaisir à progresser et fabriquer des films d’action de plus en plus ambitieux.

D’où vous est venue l’idée générale du film ?

Je cherchais un long-métrage qui puisse être l’aboutissement de tout mon parcours en court-métrage. Tout ce que j’avais pu expérimenter au cours de ces années devait se retrouver d’une manière ou d’une autre dans mon premier film.

Pourquoi avez-vous voulu que toutes les scènes d’actions soient naturelles et non numériques ?

Si on peut le faire en vrai, pourquoi le faire en numérique ? Idem pour les doublures : si on peut s’en passer, alors il faut s’en passer.

Sur quoi vous êtes vous basés pour choisir vos acteurs ?

Alban Lenoir en rôle principal était une évidence : on se connaissait bien, on partageait la même vision de ce que devait être un film d’action, et je savais qu’il serait impliqué à 100%. Pour tout le reste du casting, je cherchais des gens avec une vraie énergie naturelle, qui allaient bien s’entendre une fois sur le plateau. La camaraderie est un atout sur un tournage aussi intense.

Pour revenir à mon avis concernant Balle perdue, je vous faisais part d’une incohérence concernant les pneus qui n’avaient pas brûlé alors que la voiture était complètement calcinée. Pourquoi avoir laissé ce détail aussi voyant pour le spectateur ? Et pourquoi ne pas avoir mis des jantes brûlées à la place ? Est-ce sciemment voulu ?

La question ne se pose pas, les pneus qu’on voit à l’écran sont les pneus qui ont brûlé en même temps que la voiture. Il n’y a pas d’incohérence là-dedans : les pneus en caoutchouc ne fondent pas, voilà tout. Mais n’hésitez pas à faire le test chez vous si vous avez une voiture ou un scooter !

Dans le bureau de police, même à plusieurs personnes, ils n’arrivent pas à attraper Lino (Alban Lenoir). Même expérimentée, une brigade complète passe complètement à côté de lui, pourquoi ?

Elle ne passe pas complètement à côté, puisqu’elle finit par l’attraper… Mais l’instinct de survie de Lino fait qu’il en réchappe de justesse. Contrairement aux policiers présents, Lino joue sa vie, et ça fait toute la différence.

Pourquoi avoir fait le choix de mettre Ramzy Bedia au premier plan de l’affiche sachant qu’il n’est pas un personnage récurent sauf au tout début de Balle Perdue ? Est-ce un choix plus vendeur ?

Ramzy Bedia ne fait pas un simple caméo, son rôle est central. Dans le film, il campe le personnage par qui tout arrive, celui qui va lier tous les autres. Et ce personnage a beau ne plus être présent physiquement à l’écran par la suite, il est quand même là jusqu’au bout…

Le film se fait sur des plans longs et non pas avec caméra à l’épaule, pourquoi ce choix ?

Mais il peut y avoir des plans longs et tournés à l’épaule… Il y a beaucoup de caméra épaule dans le film, mais je tenais à ce que l’action reste lisible.

Avez-vous une ou plusieurs anecdotes à nous raconter sur ce film ?

Les Renault 21 sont tellement dures à trouver aujourd’hui, qu’on a dû réutiliser celle de Frank Dubosc dans « Camping ». On l’a peinte en rouge et on l’a explosée.

Qui est le plus sérieux de l’équipe ?

Alban Lenoir, parce qu’il devait être concentré pour ses cascades.

Qui est à l’inverse le plus comique ?

Comme on pourrait s’y attendre : Ramzy. Mais Nicolas Duvauchelle n’est pas loin derrière.

Avez-vous d’autres projets de films ? Si oui, pouvez-vous nous en parler ?

Rien d’officiel pour l’instant, on va d’abord voir si Balle Perdue fonctionne.

Un petit portrait chinois ?

Bof non, je saurais pas quoi répondre. Je préfère quand on parle du processus de vulcanisation des pneus en caoutchouc.

Un grand merci à vous d’avoir répondu présent à notre interview. Nous vous souhaitons une bonne continuation dans vos projets futurs.

Publié par :Meli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s