Au Bonheur des Dames de Agnès Maupré

Aujourd’hui, je viens vous parler BD avec l’adaptation d’un des grands titres d’Emile Zola par Agnès Maupré, il s’agit de Au Bonheur des Dames.

« Il est là, le nouveau commerce. Nous sommes au dix-neuvième siècle. Cela ne suffit plus de seulement vivre. Il faut consommer. »

Un vent de nouveauté balaye Paris. Les anciens commercent périclitent face à des géants qui font leurs premiers pas: les grands magasins. Denise entre comme vendeuse dans le plus beau d’entre eux, le Bonheur des Dames.

Emportée dans le tourbillon des tissus précieux, la jeune femme se heurte à l’envers du décor, découvrant rivalités entre vendeurs et dureté de la hiérarchie. Luttera-t-elle contre le vent, au risque d’y perdre des plumes ou préférera-t-elle se laisser porter?

Qu’il est agréable de lire l’adaptation en bande dessinée d’un grand classique comme celui-ci. J’ai lu beaucoup de classiques étant plus jeune pour l’école et j’avoue que j’avais un doute quant à la lecture d’ « Au bonheur des dames » de ce cher Zola. Je pensais d’ailleurs n’avoir jamais lu ce classique et, pourtant, certains éléments me sont revenus à la lecture de cette bande dessinée qui reflète à merveille le classique de l’époque. D’ailleurs, j’ai bien envie de relire ce roman, après avoir découvert cette BD d’Agnès Maupré.

Au niveau des illustrations et du texte, c’est vraiment très réussi et c’est un magnifique travail qu’à fait Agnès Maupré que ce soit d’un côté ou de l’autre On ne peut également que souligner le super travail effectué par Grégory Elbaz au niveau des couleurs vives et qui rendent vraiment honneur à l’époque. Niveau contenu, c’est un très bel objet qui fait son poids et qui fait 130 pages dans lesquelles toute l’histoire est très bien détaillée.

J’ai été étonnamment surprise et frappée par les thèmes actuels que cette BD abordait alors que finalement plus d’un siècle est passé entre cette époque et la nôtre. Il  y a toujours ce combat des petites industries qui doivent essayer de tenir tous les jours contre les grands du marché. Il y a également cette lutte pour trouver du travail et le garder. On a énormément de mal à s’imaginer que ces  combats étaient déjà bels et bien présents à cette époque et pourtant l’autrice n’invente rien.

On suit Denise qui est une petite vendeuse qui va arriver à Paris avec ses frères sans le moindre centimes en poches et on s’attache énormément à elle tout au long de l’histoire. C’est un réel plaisir de voir à quel point elle est courageuse et fera tout pour réussir. Elle va d’abord débarquer chez son oncle, pensant que la vie est facile et qu’elle pourra s’y installer, mais tout ne se passera pas comme prévu.

On va très vite faire la connaissance d’Octave Mouret, un personnage très charismatique qui n’a pas froid aux yeux et qui veut toujours agrandir son magasin tant il a soif de pouvoir et se fiche bien des petits commerçants. D’ailleurs, il ne ruinera pas que la concurrence mais également toutes ces dames qui se présenteront chez lui pour avoir la plus belle des robes.

Une romance va naître au cours de l’histoire et on va se poser pas mal de questions sur cette histoire d’amour, sur ce qui va en être et l’autrice a très bien su nous entraîner dans cette romance tout comme elle nous entraîne des divers protagonistes qu’on pourra croiser dans cette BD.

Agnès Maupré a vraiment su me conquérir avec cette bande dessinée qui est pour moi un sans faute et qui je peux le dire fait partie de mes coups de coeur de l’année 2020 que ce soit au niveau des dessins que des textes qui sont très élaborés et vraiment réussis. 

J’espère vous avoir convaincu de vous procurer cette bande dessinée et si c’est le cas, je vous invite à craquer soit en numérique à 14,99 € ou en papier à 20 €

Pour terminer, je vous glisse le lien vers la chanson de fin en bonus, et je vous annonce une petite surprise à venir sur geeko. Restez à l’affut.

un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :