365 DNI

Acteurs principaux

Michele Morrone

Anna Maria Sieklucka

Bronisla Wroclawski

Année

2020

Durée

1h54

Synopsis

Massimo est membre de la mafia sicilienne et Laura est directrice des ventes. Cette dernière ne se doute pas de ce qui l’attend lors d’un voyage en Sicile destiné à sauver son couple : Massimo la kidnappe et lui donne 365 jours pour qu’elle tombe amoureuse de lui.

Avis de Meli

Qui n’a toujours pas entendu parler de 365 DNI ? Bien évidemment, il fallait bien que la firme Geek-O-Polis en fasse son avis.

Dès le début, on part dans une histoire entre la Pologne et l’Italie. On va tout de suite dans le vif du sujet à savoir le sexe. On se rend compte directement d’une similitude avec Cinquante nuances de Grey et ce n’est pas fini. Le jeune millionnaire qui tombe amoureux d’une fille banale… Ça vous dit quelque chose ? À moi aussi.

On se rend compte rapidement que les scènes de sexe sont vraiment osées voir très très osées. C’est peut être limite malsain et pourrait presque appartenir plus à des sites pornographiques qu’à un film passant sur Netflix. Je crois même que les acteurs font un tour du Kamasutra en plus hard possible et avec beaucoup de domination ce qui n’est pas forcément obligatoire pour ce genre de film. On se demande même pourquoi il se trouve sur cette plateforme. Donc comme vous pouvez-vous douter, à ne pas mettre devant tout public.
On peut même dire que les acteurs n’ont pas froid aux yeux et nous nous demandons si ces scènes ne sont pas réelles.
L’histoire a beaucoup de ressemblances avec Cinquante nuances de Grey ce qui est vraiment usant. D’autant plus, quand nous savons que l’histoire n’est pas créée juste pour les écrans, mais c’est bien tiré d’une trilogie de Blanka Lipinska . En gros, on peut dire que la madame ne s’est pas trop foulée pour écrire son histoire… C’est bien triste.

Le fond du scénario pourrait être vraiment sympa sans cette histoire de sexe redondante, cela pourrait faire une jolie romance, mais bien évidemment, c’est dans nos rêves.
C’est un film un peu bâclé et trop rapide également.
La fin arrive trop vite à notre goût, encore une fois trop de similitudes avec l’autre film, dont je ne vous dirais pas le titre. Je vous laisse vous faire votre propre avis. Et voilà que nous arrivons au générique de fin en nous disant : « Quoi ? C’est ça la fin ? ». On sait très bien que ça sent la suite et c’est pas forcément nécessaire.

En bref

Trop de vu, revu… Tue la vision de ce film. Une histoire grossière dans la vulgarité. Une pâle copie de Cinquante nuances de Grey… Ce n’est vraiment pas sensationnel. Je ne dirais même pas à voir une fois, car il n’y a pas tellement d’intérêt.

Note : 1 sur 5.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s