Les orphelins de Windrasor, épisode 1: Entre les murs de Paul Clément

Aujourd’hui et comme j’en aurais souvent l’occasion, je viens vous parler livres avec le premier tome des orphelins de Windrasor.
 
« À Windrasor, l’un des orphelinats les plus prestigieux du duché de Morenvagk, le sort des pensionnaires semble joué d’avance. Une adoption peu probable ou un envoi au front, synonyme de mort certaine au service d’une guerre dont plus personne ne semble se souvenir des raisons, sont leurs seules perspectives d’avenir.
Dans ce monde qui a perdu la tête, prisonniers du plateau imprenable sur lequel s’élève le célèbre orphelinat, Spinello et ses amis ne savent pourtant pas que le destin a prévu bien d’autres choses pour eux.
Toutes les grandes aventures ont un point de départ, parfois perdu au milieu de l’immensité d’une forêt entourant un bien étrange établissement. »

Enfin ça y est, c’est fait, j’ai lu le premier épisode des orphelins de Windradsor. D’ailleurs pourquoi ai-je attendu si longtemps? Bon d’accord, au début  j’attendais que les 8 épisodes soient sortis histoire de ne pas avoir la frustration d’attendre entre chaque tome. Mais une fois, cette première saison terminée, j’ai attendu bien trop longtemps avant de la commencer, car je dois bien avouer que la plume de l’auteur est très addictive.

Dans l’édition que j’ai en ma possession et pour laquelle l’auteur avait organisé un projet ulule, nous avons d’abord un avant-propos très sympa de l’auteur qui nous explique son parcours Ensuite, comme vous pouvez le voir dans le diaporama, ci-dessus, on découvre un plan de l’orphelinat.

Vient, enfin l’histoire qui commence, les chapitres sont alternés entre Spinello, Placide, Iphis et Octave qui sont nos 4 protagonistes principaux et qui sont tous intéressants de par leur caractère et leurs différences. 

Spinello, Placide et Iphis sont trois pensionnaires de l’orphelinat. Nous avons notre casse-cou intrépide qui n’est autre que Spinello, notre vilain petit canard qui n’est autre que Placide et notre amoureuse des livres qu’est Iphis. D’ailleurs, c’est Iphis notre petite bibliothécaire en herbe qui m’a le plus touchée tout au long de l’histoire. J’ai ressenti beaucoup d’émotions pour la jeune fille. Quant à Spinello, on peut dire qu’il m’a énormément fait rire mais pas que, parce que c’est surtout à travers lui que nous comprenons ce que vont devenir les orphelins qui ne seront pas adoptés à un certain âge,  mais aussi les punitions qui sont réservées à notre cancre, mais je vous laisse découvrir tout ça par vous même.

Octave, quant à lui est le gardien de l’internat et j’avoue que dans ce premier épisode, on aurait plutôt tendance à le détester, même si ses courses poursuites avec Spinello nous amusent.

Ce premier épisode de 144 pages pose au final très bien les bases de l’histoire et on est tellement pris dans les aventures de nos personnages qu’on enchaînerait sur le deuxième épisode sans hésiter.  Bref, je vous le concède nous sommes dans un univers jeunesse, mais je pense que jeunes ados comme adultes (qui ont gardé leur âme d’enfant) trouveront leur bonheur dans cette lecture.  

Si vous voulez vous procurer ce premier épisode ou en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le lien en sachant qu’il est gratuit en numérique ou au prix de 8.99€ au format poche.

Si vous voulez découvrir le projet ulule qui est hélas terminé depuis un moment, je vous invite à regarder l’unboxing que j’avais réalisé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :